Manuel Valls confirme un assouplissement du compte pénibilité

France 2

Manuel Valls avait demandé à un élu et un chef d'entreprise de travailler sur une simplification des critères de prise en charge de la pénibilité pour la retraite. Le dispositif sera finalement allégé, et son application reportée de six mois.

Mesurer le bruit ou les charges lourdes subies par un ouvrier, c'était le but du compte pénibilité, un dispositif emblématique de la réforme des retraites. Mais la mise en place du projet suscitait l'inquiétude des entreprises. Ce 26 mai, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé un allègement du dispositif : "C'est un message de simplification, de confiance aux chefs d'entreprise que je veux faire passer."

Les fiches individuelles sont abandonnées

Le Premier ministre a également annoncé le report de six mois de son application définitive. La prise en compte des critères de pénibilité concernant le bruit, les vibrations mécaniques, les postures pénibles, les charges lourdes et les températures extrêmes, a été reportée de janvier à juillet 2016.

Les patrons n'auront par ailleurs plus la tâche de remplir des fiches individuelles de pénibilité pour chaque salarié, ce seront les branches professionnelles qui définiront, par secteur, les postes et métiers concernés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne