Jean-François Cirelli : une Légion d’honneur qui fait polémique

france 3

Dans un contexte de projet de réforme des retraites, la promotion, mercredi 1er janvier, de Jean-François Cirelli, l'ancien dirigeant de GDF-Suez, au rang d'officier de la Légion d'honneur, fait polémique. Les opposants à la réforme y voient une provocation.

Le 17 décembre 2019, lors d’une manifestation contre la réforme des retraites, des slogans étaient brandis contre le géant de la finance : BlackRock. Premier gestionnaire d’actif dans le monde, il pèse 6 000 milliards de dollars. Mercredi 1er janvier, le patron de sa branche française, Jean-François Cirelli, a reçu la Légion d’honneur. Une distinction dénoncée par l’opposition. "BlackRock, c’est tout simplement le côté obscur de la réforme des retraites", lance Olivier Faure, Premier secrétaire du PS.

>> Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

Un grand patron français

En pleine réforme des retraites, BlackRock est soupçonné par l’opposition d’inciter le gouvernement à développer la retraite par capitalisation. Jean-François Cirelli se félicitait d’ailleurs des premières mesures allant dans ce sens. "Le Français épargne beaucoup, il a la préoccupation de sa retraite. Et, pour autant, il ne sait pas s’approprier l’épargne retraite", expliquait-il sur franceinfo. Le 11 décembre 2019, Les Républicains s’en inquiétaient déjà à l’Assemblée nationale. Pour le gouvernement, cette Légion d’honneur récompense d’abord un grand patron français. La polémique tombe mal pour le gouvernement, peu de temps après l’affaire Delevoye.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne