Assurances dépendance : vraiment utiles ?

FRANCE 2

En attendant que la dépendance soit mieux prise en charge, certaines compagnies d'assurance proposent des assurances dépendance. Elles doivent permettre de financer l'aménagement d'un domicile ou la vie dans un établissement. 

S'assurer pour se mettre à l'abri financièrement pour ses vieux jours : c'est le choix fait par plus d'un million de Français en contractant une assurance dépendance. Sylvie Delpierre vient d'en prendre une. En échange d'une cotisation mensuelle, elle percevra une rente. Cette rente, elle ne la touchera que si l'assureur ne la reconnaît dépendante après des examens médicaux. Des contrats qui rassurent, mais qui ont une limite de taille, selon une association de consommateurs.

Certaines clauses posent question

D'après Benjamin Douriez, rédacteur en chef adjoint de 60 millions de consommateurs, "ce sont des contrats qu'on appelle 'à fonds perdus', c'est-à-dire qu'on verse une cotisation chaque mois et si on ne devient pas dépendant, l'argent est perdu". Autre limite : certaines clauses. Par exemple, si un bénéficiaire est atteint d'une maladie comme Alzheimer dans les 36 mois qui suivent la signature, alors le contrat est annulé sans remboursement. Certains dénoncent aussi des assurances compliquées qui peuvent entraîner de mauvaises surprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne