La "douche froide" pour les salariés de la Redoute

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les futurs repreneurs de La Redoute prévoient la suppression de 1.178 postes sur quatre ans mais assurent que les départs contraints seront inférieurs à 672. La Redoute emploie actuellement 3.437 salariés, dont 2.656 en France.

Les 3.300 salariés
de la Redoute savent désormais ce que les repreneurs du célèbre catalogue de
vente à distance souhaitent en faire. Leur projet a été
présenté jeudi matin en comité d'entreprise à Roubaix. Il prévoit la suppression de 1.178
des 3.437 postes du groupe sur quatre ans. Les départs contraints seront cependant
inférieurs à ceux du précédent plan social. En 2008, il y avait eu 672
licenciements secs. Les annonces du jour sont "une véritable douche froide" aux yeux du délégué CGT, Fabrice Peeters. Même son de cloche chez Nordine Ouali, délégué syndical CFDT : "On ne s'attendait pas à des annonces pareilles."

Les départs
volontaires et les préretraites seront privilégiés

"On va entrer en
discussion avec les partenaires sociaux. Il y a deux  piliers importants : les départs à la retraite
et un plan de départs  volontaires. Mais
on s'engage,  là-dessus : le nombre de
départs contraints sera inférieur à celui de 2008
" a assuré Eric Courteille,
secrétaire général de Redcats, la maison mère de La Redoute et de Relais Colis.

Sur le volet investissement, les repreneurs prévoient d'injecter plus de 30 millions dans l'informatique "pour accompagner
l'accélération de la modernisation
" de l'organisation de l'entreprise, a
détaillé pour sa part Nathalie Balla, PDG de La Redoute, qui prévoit un retour à
l'équilibre pour 2017. Kering, l'actuel propriétaire, a cédé La Redoute
à son PDG. Il versera 315 millions d'euros pour
la "transformation économique " de l'entreprise.

Dans les prochains jours, les syndicats de la Redoute n'excluent pas de mener des actions coups de poings. Une manifestation le 25 janvier prochain, lors du déplacement de Lille au stade Rennais, club dont la famille Pinault est propriétaire est envisagée. 

Vous êtes à nouveau en ligne