Jeunes et seniors : comment travailler ensemble ?

Jeunes et seniors seront de plus en plus amenés à cohabiter au bureau. Une collaboration qui peut s'avérer fructueuse à condition de mettre à profit leurs différences.

Différences d'âge mais également différences dans le rapport au travail, dans les attentes et dans la manière d'apprendre, de réfléchir ou de communiquer, beaucoup de choses séparent les jeunes et les seniors dans l'entreprise. Ce qui peut générer des conflits générationnels au travail : rivalités, préjugés, tensions, incompréhension mutuelle?

Une transmission des compétences professionnelles

Afin d'instaurer une cohabitation harmonieuse entre leurs jeunes salariés et les baby-boomers, certaines entreprises revoient leur organisation interne du travail et intègrent cette gestion des âges dans leur politique des ressources humaines. Ainsi, pour éviter le choc des générations, elles optent pour la constitution d'équipes de travail mixtes mêlant les jeunes et les seniors, ou pour la mise en place de binôme junior-senior.

Le recours aux systèmes de parrainage, de tutorat ou aux programmes de mentorat gagne également du terrain au travail

L'objectif est triple : faciliter l'intégration des jeunes arrivants dans l'entreprise dès leur recrutement, valoriser l'expérience des seniors et permettre la transmission de leurs compétences et du savoir-faire. Certaines entreprises vont plus loin et adoptent un système de "tutorat croisé" : les seniors apportent aux jeunes leur connaissance de la culture d'entreprise, leurs expériences du métier ; les juniors, en retour, partagent avec leurs aînés leur maîtrise des technologies de l'information ou leur connaissance des nouveaux produits par exemple. Cet échange basé sur la réciprocité et la complémentarité a pour avantage de valoriser les deux parties, d'instaurer un équilibre et de qualifier et professionnaliser à la fois les personnels jeunes et plus âgés.

La rédaction

Publié le 13/03/13