Blackberry va supprimer 4.500 postes

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le fabricant canadien de téléphones intelligents a annoncé vendredi qu'il allait supprimer 4.500 postes. En difficulté depuis des mois, le groupe peine à réagir face à la pression de la concurrence.

Le duel que se livrent Apple et Samsung dans la bataille du smartphone a fait une victime collatéral : en difficulté depuis des mois, le canadien Blackberry n'est plus au niveau de ses concurrents, et doit licencier.

Vendredi, le groupe - qui comptait 12.700 employés fin mars et 20.000 avant sa crise - a annoncé dans un communiqué qu'il allait supprimer 4.500 postes, soit un tiers de ses effectifs. Blackberry espère diminuer d'environ 50 % ses dépenses opérationnelles d'ici la fin du premier trimestre de son exercice fiscal 2015. 

La société doit publier les résultats du deuxième trimestre
de son exercice la semaine prochaine, et va annoncer une perte d'exploitation de près d'un milliard de dollars. La perte nette devrait se chiffrer entre 250 et 265 millions de dollars.

Plus à la mode

Icône des années 2000, l'entreprise canadienne ne parvient plus à vendre ses produits, qui séduisent moins les consommateurs que les iPhones d'Apple ou les téléphones intelligents de Samsung. Le dernier produit phare du groupe, le Z10, n'a pas atteint ses chiffres de ventes.

Blackberry a d'ailleurs annoncé qu'il allait réduire sa gammes, avec seulement 4 appareils contre 6 actuellement.

Entreprise à vendre ?

La cotation du titre a été suspendue en Bourse de Toronto et
sur le Nasdaq pour la publication de ces résultats. Elle a repris quelques minutes avant la clôture de Wall Street, finissant la séance en chute de 17 %, à 8,73 dollars.

Fin août, Blackberry avait annoncé chercher des solutions pour s'en sortir, évoquant même la vente partielle ou totale de la société.

Vous êtes à nouveau en ligne