Quels recours face aux arguments de la direction ?

Salaires gelés, difficultés conjoncturelles... Comment réagir face aux arguments d'un patron ?

Il est souvent délicat de demander une augmentation de salaire. Afin que votre entretien se déroule le mieux possible, Daniel Porot répond à vos questions et vous conseille pour faire face aux arguments de la direction. 

Vos questions

- "Depuis près de 3 ans, je n'ai plus d'augmentation salariale, ni même d'entretien individuel d'évaluation. Les salaires sont gelés car l'entreprise va mal tous les ans, du moins c'est l'argument martelé par la Direction. Quels recours pourrais-je avoir ?" Olivier, agent de maîtrise. - "Mon mari n'a jamais osé demander une augmentation car un jour son patron lui a dit : "une augmentation ça ne se demande pas, ça se mérite !". Alors doit-il tenter ?" Carole - "J'ai 45 ans, j'habite dans le Morbihan, je suis chef de projet en informatique. Comment négocier une augmentation quand déjà vous êtes une femme (on vous le fait savoir !), vous êtes à temps partiel, vous avez une maladie donc des arrêts, et qu'on vous répond toujours "vous savez, ce n'est pas facile pour la société? les frais de structure? on ne peut pas en ce moment..." - "Comment faire face aux réponses "toutes faites" de l'employeur ou du responsable de service qui lui a eu sa formation de management ?"

Réponse de Daniel Porot

- "Si l'entreprise avance des arguments, il ne faut pas répondre car on n'a aucune chance sauf à se lancer dans des stratégies défensives, du genre : « Oui mais moi? quand même? vous ne croyez pas que? ». Il faut regarder son patron et lui dire : "Je vous entends. Maintenant, j'aimerais vous demander de m'entendre". Et vous avancez votre liste de contributions. Deux cas : soit votre patron craque. Il vous donne des avantages en nature, genre tickets restau ou place de parking, mais qui ne créent pas de précédents. Sinon, tout le monde les réclamera. Soit il vous confirme qu'il ne peut rien vous donner. N'hésitez pas alors à attaquer sous un autre angle, à prendre votre patron à contre-pied." 

La technique de l'enrichissement des tâches

 "Il existe une technique inventée il y a un an par un membre de notre équipe et qui est très astucieuse. Elle consiste à demander plus de responsabilités. Cela permet de tester si l'on représente vraiment quelque chose pour son patron, car s'il ne peut pas vous donner de responsabilités, son discours sonnera faux. Mettez-vous dans la peau de celui qui a en face de lui quelqu'un qui lui réclame plus de travail, plus de responsabilités. Difficile de résister. C'est une méthode extraordinaire et qui marche. Votre patron va sans doute vous demander quel type de responsabilités. A vous d'en avoir préparé quelques unes. Elles ne vont pas nécessairement vous demander beaucoup de temps, mais élargir votre champ de compétences, vous permettre d'être en contact avec des gens différents, contribuer à vous enrichir et à vous donner une valeur marchande que vous pourrez négocier dans un ou deux ans avec une autre entreprise ou avec votre patron."
Vous êtes à nouveau en ligne