Conjoint déprimé au travail, comment réagir ?

Confident et observateur privilégié, le conjoint peut réaliser que son partenaire souffre au travail. Comment réagir ?

Etre déprimé au travail, cela arrive à de nombreux salariés. La  démotivation touche ainsi 40 % d'entre eux (baromètre Ipsos sur le bien-être au travail, 2011). A leur retour à la maison, leur conjoint sent bien que quelque-chose ne va pas. Il est alors la première personne à pouvoir réagir et aider le salarié.

Conjoint déprimé : l'importance de l'écoute

Certains salariés discutent à c?ur ouvert de leur travail avec leur conjoint. D'autres restent plus discrets mais, en cas de problème professionnel, l'autre arrive bien à sentir leur mal-être. Si une personne devine que son conjoint est déprimé au travail, elle doit l'encourager à en parler. Souvent, le seul fait de pouvoir se confier à une oreille attentive et compréhensive libère d'un poids. De plus, pour le salarié déprimé, se sentir soutenu lui donnera plus de force pour affronter la situation. Enfin, à deux, on réfléchit mieux aux options pour sortir d'un contexte professionnel difficile.

Conjoint déprimé : l'importance du soutien actif

Ecouter, c'est déjà soutenir. Toutefois, quand un conjoint est déprimé au travail, des actes peuvent être les bienvenus. Il ne s'agit pas d'aller intervenir dans l'entreprise ! Il faut réfléchir à comment aider son conjoint pour que la situation s'améliore. Par exemple, il peut s'agir de prendre en charge plus de tâches domestiques pour lui donner l'opportunité de s'investir davantage dans son travail et d'obtenir une promotion. Parfois, il faut aussi offrir à son conjoint les encouragements qui lui manquent afin de demander un entretien individuel à son supérieur, de se lancer dans une formation ou de débuter une nouvelle recherche d'emploi.

 
Vous êtes à nouveau en ligne