Emploi : des seniors "prêtés" à des associations

FRANCE 2

Avec la réforme des retraites, on va devoir travailler plus longtemps, ce qui pose le problème du chômage des seniors. Un dispositif original pourrait permettre à des salariés âgés de prolonger leur activité. Cela s'appelle un mécénat de compétences.

Plutôt que d'attendre l'heure de la retraite dans son entreprise, Anne-Marie Villeneuve a donné un coup de fouet à sa fin de carrière. Elle est toujours payée par sa société, où elle développait l'entreprise à l'international. Mais, jusqu'à l'heure de la retraite, elle est détachée dans une association humanitaire. C'est le principe du mécénat de compétences.

Un dispositif incitatif pour les entreprises

"Quand on a un certain âge, on ne nous propose pas forcément les plus belles missions parce qu'on fatigue plus vite peut-être. C'est une bonne façon de rebondir sur une activité utile, passionnante et avec un nouveau rythme", explique Anne-Marie Villeneuve, salariée en mécénat de compétences. L'association ne débourse pas un centime. Si l'entreprise continue de payer le salaire d'Anne-Marie, après déduction fiscale, cela ne coûte en réalité que 40%. Les 60% restants sont pris en charge par l'État. Un moyen de proposer une transition avant la retraite pour les seniors avec un coût limité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne