VIDEO. "L'ambition se conjugue au masculin et au féminin" : le message de Céline Lazorthes sur l'entrepreneuriat féminin

BRUT

Elle veut réduire les inégalités de financement entre hommes et femmes entrepreneurs. Fondatrice de Leetchi et co-fondatrice de Sista, Céline Lazorthes a un message pour Emmanuel Macron.

Céline Lazorthes a fondé Leetchi et co-fondé Sista. Elle raconte à Brut les difficultés qu'elle a pu rencontrer, en tant que femme, dans ses aventures.

Statistiquement, elle rappelle tout d'abord qu'une femme entrepreneure a 30 % de chance en moins de lever de l'argent qu'un homme entrepreneur auprès des plus grands fonds français. "Aujourd'hui en France, malheureusement, ce n'est que seulement 14 % des "partners" qui sont des femmes", regrette la fondatrice de Leetchi.

Parfois, si j'étais avec un collègue masculin, on avait plutôt tendance à s'adresser à lui.

Céline Lazorthes

à Brut.

L'entrepreneure a pris conscience de certains éléments lorsqu'elle a montré son entreprise. Par exemple, elle a pu constater que les fonds d'investissement posaient des questions différentes aux hommes entrepreneurs et aux femmes entrepreneures. Avec les hommes, c'est plutôt une attitude de promotion qui prime. "On va leur poser des questions sur leurs succès, sur leurs ambitions, sur les choses qu'ils ont déjà réalisées très positives", développe-t-elle. À l'inverse, pour les femmes : "On va les mettre dans une attitude de défiance, on va leur poser des questions sur leurs pertes, sur leurs risques, sur leurs échecs passés", explique Céline Lazorthes.

Aujourd'hui, Céline Lazorthes a un objectif : que les fonds d'investissement en 2025 financent 25 % d'équipes féminines. "Il n'y a pas de gène de l'entrepreneuriat, l'ambition se conjugue au masculin et également au féminin", conclut-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne