Se faire recruter enceinte

Même enceinte, on peut avoir besoin de travailler. Comment aborder sa recherche d'emploi ?

Les recruteurs n'aiment pas les femmes enceintes?. même s'il s'agit d'une discrimination. Partant, quand on rechercher un emploi pendant sa grossesse, comment aborder l'entretien ? Certaines prennent le parti d'être honnêtes, quitte à voir le poste leur échapper, alors que d'autres préfèrent dissimuler leur état.

Enceinte : avouer son état au recruteur

Une femme enceinte peut jouer la carte de l'honnêteté lors de sa recherche d'emploi. En effet, la loi interdit d'écarter une personne d'une procédure de recrutement en raison de sa situation de grossesse (article L 1132-1 du code du Travail). A défaut, l'entreprise se rend coupable d'une discrimination à l'embauche. Toutefois, devant le nombre de candidatures reçues pour un poste, une cinquantaine en moyenne, le recruteur n'aura sans aucun doute pas de difficulté à trouver un candidat qui présente des compétences équivalentes et qui n'attend pas un enfant. Heureusement, on trouve parfois des recruteurs sensibles à l'honnêteté, tout particulièrement si le profil de la candidate est intéressant.

Enceinte : dissimuler son état au recruteur

Rien ne force une femme enceinte à révéler son état à un recruteur? ni même à un employeur jusqu'au congé maternité ! Ainsi, lors de l'entretien d'embauche, il est possible de dissimuler sa grossesse. Si le poste visé est un CDD dont la durée ne s'étend pas sur le congé maternité, il ne devrait pas y avoir de problème. En revanche, s'il s'agit d'un CDI, l'employeur risque d'être furieux de devoir laisser partir en congé maternité très prochainement sa nouvelle recrue. Les relations risquent ensuite d'être tendues entre les deux protagonistes, l'un ayant été dans son droit lors de ses recherches d'emploi, l'autre estimant qu'il avait droit à plus d'honnêteté.