Quand et comment annoncer une grossesse à un employeur ?

Une salariée, quand elle tombe enceinte, doit intégrer cette nouvelle situation personnelle dans son environnement professionnel. Quand et comment parler de sa grossesse au travail ?

Annoncer sa grossesse à son employeur et à ses collègues, c'est toujours l'une des problématiques de la femme enceinte salariée. Cette formalité obéit à quelques règles d'usage et de loi. Celles-ci portent notamment sur le moment et sur la façon dont la grossesse doit être annoncée au travail.

Le bon moment pour annoncer sa grossesse au travail

La loi n'impose aucun délai pour annoncer sa grossesse à l'employeur. La salariée enceinte doit toutefois le faire suffisamment tôt pour que ce dernier puisse s'organiser en vue de son congé maternité, voire de son congé parental. Il faudra en effet la remplacer pendant cette absence prolongée. Il est ainsi d'usage d'informer son supérieur hiérarchique et les ressources humaines de son état après le premier trimestre de grossesse, non seulement quand les risques de fausse couche sont écartés mais aussi que le ventre commence à poindre.

Comment annoncer sa grossesse à son employeur ?

La grossesse doit être annoncée à l'employeur par écrit, impérativement en courrier recommandé avec accusé de réception. Le courrier électronique est moins formel que le courrier postal et peut être utilisé. A partir de cette déclaration, la salariée enceinte doit disposer sur son lieu de travail de toutes les protections offertes par la loi et la convention collective. Il est possible de demander, en marge de ce courrier, un entretien. Celui-ci permet de faire le point sur la situation de la salariée enceinte et ses attentes. Dans tous les cas il est recommandé de ne pas informer ses collègues de son état avant d'en avoir informé son employeur. Une rumeur sur le lieu de travail peut être préjudiciable.