Peut-on être féminine au travail ?

Est-il possible d'être féminine au travail? sans compromettre son avancement et sans s'attirer des remarques désobligeantes ?

Les femmes ont toute leur place dans une entreprise. Toutefois, il n'en va pas autant de la féminité. Une jupe, un décolleté et des talons hauts ? La professionnelle sera accusée de jouer de ses charmes pour décrocher un emploi, une promotion ou un marché. Comment la féminité est-elle considérée dans le monde du travail ?

Féminité au travail : une cause, deux sons de cloche

La féminité au travail est un sujet tellement délicat qu'on entend des arguments allant dans les deux sens. En 2011, Clémentine Autain, militante féministe et directrice de la rédaction du magazine Regards, affirme : « Au travail, il ne faut pas jouer de sa féminité ». Quelques jours auparavant, les députées Valérie Boyer et Bérengère Poletti, au contraire, la revendiquaient. Elles lançaient à l'Assemblée nationale une discussion autour du thème des femmes, du respect au travail, des inégalités et du rapport entre collègues de sexe opposé. Comment se situer ?

Féminité au travail : comment trouver le juste milieu ?

Dans le monde du travail, les femmes doivent trouver un juste milieu : ne pas être trop féminines (sous peine d'être vues comme des gourdes ou des manipulatrices) et ne pas non plus se comporter comme des hommes (sous peine d'être considérées comme des arrivistes). Ce juste milieu se retrouve principalement dans la tenue vestimentaire. Celle-ci peut inclure un accessoire illustrant la féminité : du vernis à ongles, des talons hauts, un foulard rose? Le comportement, le discours et les attitudes jouent également.