Les sapeurs-pompiers veulent recruter des femmes, pas des "Robocop"

De rares femmes parmi ces quelques pompiers qui défilent le 14-Juillet à Paris en 2009
De rares femmes parmi ces quelques pompiers qui défilent le 14-Juillet à Paris en 2009 (MAL LANGSDON / REUTERS)

Si l'érosion du nombre d'engagés a été enrayée, l'objectif de 200.000 volontaires d'ici l'an prochain ne sera pas atteint. Un plan de féminisation des effectifs va donc être présenté jeudi 22 septembre au congrès de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France qui s'ouvre aujourd'hui à Tours. franceInfo vous en dévoile la teneur.

40 ans après le premier recrutement féminin chez les sapeurs-pompiers, les femmes restent très largement minoritaires puisqu'elles ne représentent que 4% des professionnels et 17% des volontaires. La marge de progression est importante d'où ce plan de féminisation en 21 mesures.

Le sapeur-pompier volontaire, ce n'est pas un super athlèteprésident de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers

"Pour que les femmes nous rejoignent, il y a une idée indispensable à faire passer explique Eric Faure. Le sapeur-pompier volontaire, ce n'est pas un surhomme, ce n'est pas un super athlète, ce n'est pas un Robocop. C'est un homme ou une femme ordinaire qui, avec ses collègues, va faire des choses extraordinaires."

Au-delà d'une campagne de communication, le plan prévoit aussi des mesures pour la vie quotidienne des casernes, des sanitaires homme-femme séparés, des tenues adaptées à la morphologie féminine, du matériel moins lourd et surtout une meilleure conciliation avec les contraintes personnelles souligne Céline Guilbert vice-présidente de la fédération.

Prévoir d'avoir plus facilement des places dans des crèchesCéline Guilbert, vice-présidente de la fédération

"Après un arrêt lié à un congé de maternité, il faut prévoir un accompagnement, prévoir d'avoir plus facilement des places dans des crèches". Il faut aussi "donner davantage de souplesse dans les astreintes que peuvent avoir les sapeurs-pompiers", précise-t-elle.

L'objectif chiffré de ce plan, c'est d'accroître de 20% par an le nombre de recrues volontaires féminines. Pas de chiffre avancé en revanche pour la présence dans la hiérarchie qu'il faudra simplement garantir des "dès que cela est possible.

Les sapeurs-pompiers veulent recruter des femmes, pas des "Robocop" - reportage Jérôme Jadot
--'--
--'--
"