La peur de l'échec, un frein à l'entrepreneuriat féminin ?

Selon une étude de "l’Observatoire BNP Paribas de l’entrepreneuriat au féminin", les hommes seraient plus enclins à prendre des risques que les femmes, qui auraient peur de l'échec financier.

La crainte de l'échec financier, voici la principale raison qui pousserait les femmes à ne pas être entrepreneur, révèle une étude de "l’Observatoire BNP Paribas de l’entrepreneuriat au féminin". Une peur qui serait supérieure à leurs homologues masculins. 7% des sondées évoquent aussi un manque de confiance en elle. Car avant de se lancer, les Françaises veulent mesurer tous les risques quant à leur nouvelle activité.

Plus prudentes que les hommes

Seul un tiers des femmes sont à la tête d'une société. Un chiffre qui n'a pas évolué depuis dix ans. Lorsqu'une femme se lance dans l'entrepreneuriat, elle a en moyenne 35 ans. Plus prudentes que les hommes peut-être, mais selon cette étude de "l’Observatoire BNP Paribas de l’entrepreneuriat au féminin", elles souhaiteraient devenir chef d'entreprise pour être plus autonome et donner plus de sens à leur vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne