VIDEO. Manuel Valls répond à Pierre Gattaz et dénonce une "prise en otage"

FRANCE INFO

Le Premier Ministre a invité, sur France Info, le président du Medef à "revenir à la table des négociations".

Manuel Valls dénonce une prise d'otages. "Prendre en otage la négociation de l'assurance chômage, c'est ne pas être à la hauteur de la responsabilité en tant que partenaire social", a regretté le Premier ministre, mercredi 20 avril, au micro de France Info. Le chef du gouvernement a ainsi répondu à l'ultimatum lancé par Pierre Gattaz, le président du Medef. Il a invité le leader du patronat à "revenir à la table des négociations".

"Il faut respecter le Parlement"

La veille, le patron des patrons avait menacé de se retirer de la négociation sur l'assurance chômage si "rien ne bouge rapidement" sur le projet de réforme du Code du travail. Il a donné "trois semaines" au gouvernement pour "profondément corriger" le texte, sans quoi son organisation "en tirera les conséquences", dit-il. Le projet de loi El Kohmri sera en discussion à compter du 3 mai à l'Assemblée nationale. "Il faut respecter le Parlement qui aujourd'hui s'est saisi de cette loi, qui l'enrichit, l'amende", a insisté Manuel Valls.

Vous êtes à nouveau en ligne