VIDEO. La mobilisation contre la loi Travail faiblit à Paris, des arrestations devant l'Assemblée

FRANCETV INFO

Des manifestants ont voulu perturber les débats des députés sur le projet de loi.

La mobilisation syndicale n'a pas fait le plein pour la dernière manifestation contre la loi Travail avant la pause estivale. Mardi 5 juillet, les manifestants ont été 30 000 dans toute la France, selon les autorités, deux fois moins que lors de la manifestation précédente, le 28 juin (64 000).

Le défilé parisien, entre place d'Italie et place de la Bastille, a rassemblé entre 6 500 et 7 500 personnes, selon la police, la CGT et FO avançant de leur côté le chiffre de 45 000 participants. Le 28 juin, la police avait recensé, sur le même trajet, entre 14 000 et 15 000 manifestants et les syndicats 55 000.

Des interpellations devant l'Assemblée nationale

Le défilé s'est déroulé encore une fois sous bonne surveillance policière. Selon la préfecture de police, sept personnes ont été interpellées en marge de la manifestation, pour détention de "matériels non autorisés". Les interpellations ont été surtout opérées devant l'Assemblée nationale lorsque les manifestants ont voulu perturber les débats des députés sur le projet de loi. Le gouvernement de Manuel Valls a eu recours à nouveau au 49-3 pour faire adopter ce projet.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a quant à lui promis d'aller à la rencontre des salariés pendant les vacances, avant de nouveaux "temps forts à la rentrée".

Vous êtes à nouveau en ligne