VIDEO. Manifestation contre la "haine anti-flics" : les internautes saluent le sang-froid du "policier kung fu"

Capture d\'écran d\'une vidéo postée sur Facebook le 18 mai 2016, montrant un policier se faisant attaquer par des opposants à la loi Travail, à Paris.
Capture d'écran d'une vidéo postée sur Facebook le 18 mai 2016, montrant un policier se faisant attaquer par des opposants à la loi Travail, à Paris. (SOUTIEN AUX FORCES DE L'ORDRE / FACEBOOK)

L'adjoint de sécurité a réagi calmement alors que des casseurs l'attaquaient, en marge de la manifestation des forces de l'ordre contre la "haine anti-flics" mercredi.

Les images de l'altercation ont été vues près de 10 millions de fois en trois jours sur Facebook. Un adjoint de sécurité a été agressé par des casseurs, en marge de la manifestation des forces de l'ordre contre la "haine anti-flics", mercredi 18 mai. Sa voiture, dont les vitres ont été brisées, a pris feu après qu'un fumigène a été jeté dans le véhicule.

Après être sorti de sa voiture, l'agent a esquivé les coups du casseur qui le frappait avec une tige métallique. Tout cela sans chercher à faire usage de son arme, qu'il avait rangée à sa ceinture en sortant de la voiture.

"Cher policier, tu es mon héros"

Ces images ont fait réagir de nombreux internautes, qui ont salué la maîtrise dont a fait preuve cet homme. "Ce policier qui a gardé son sang-froid face à ces jeunes qui ont brûlé sa voiture est un héros", estime un utilisateur de Twitter. C'est un "homme exemplaire", ajoute un autre.

Le ministre de l'Intérieur a, lui aussi, fait les éloges de celui qui est désormais surnommé le "policier kung fu" sur les réseaux sociaux. "Je loue son courage absolument formidable, comme la plupart des policiers qui sont mobilisés dans cette période", a déclaré Bernard Cazeneuve, jeudi.

Il a raté le concours de gardien de la paix

Selon le préfet de police de Paris, ce policier est un adjoint de sécurité (ADS) de 29 ans, qui patrouille habituellement sur le périphérique parisien. Le fonctionnaire, originaire de Martinique, se nommerait Kevin P. Il a récemment raté le concours de gardien de la paix, et son contrat d'ADS de cinq ans arrive à son terme, précise La 1ère.

Le "policier kung fu" bénéficie d'un arrêt de travail de dix jours après cette agression, car il a été légèrement blessé. Il a quitté l'hôpital Bégin de Saint-Mandé (Val-de-Marne), après avoir passé une nuit en observation. "Il est très contusionné mais il n'a pas de fractures, a précisé Bernard Cazeneuve. Il n'y a pas de danger pour lui."

Vous êtes à nouveau en ligne