VIDEO. Loi Travail : violentes échauffourées à Paris entre policiers et manifestants masqués

FRANCETV INFO

Le cortège de la manifestation de ce jeudi est parti de la Bastille pour se diriger vers la place de la Nation, où se sont déroulés les heurts. Douze personnes ont été interpellées.

Les affrontements entre les forces de l'ordre et des manifestants, casqués et souvent masqués, ont été violents jeudi 26 mai Paris à l'arrivée du cortège qui défilait contre la loi travail, place de la Nation, à Paris.

Des manifestants cagoulés ont poussé un chariot de supermarché enflammé contre une paroi de plexiglas dressée par les policiers. D'autres manifestants ont également jeté des pierres sur les forces de l'ordre. Ils s'en sont également pris à des devantures de concessions automobiles et à des magasins sur un boulevard proche. Les policiers ont répliqué à coups de gaz lacrymogène. Douze personnes ont été interpellées depuis le début de la manifestation, selon la préfecture de police.

Entre 18 000 et 19 000 personnes ont défilé à Paris selon la police, un chiffre en hausse par rapport au 19 mai, où de 13 000 à 14 000 personnes avaient défilé, selon la même source.

"Il faut qu'il s'achète un sonotone, le Premier ministre !"

Les syndicats CGT et FO étaient en première ligne au départ de la marche, sur la place de la Bastille. Pour Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, "plus de 70% des Français sont pour le retrait du projet de loi, ça montre, contrairement à ce que j'entends dans des bouches officielles, que nous ne sommes ni minoritaires, ni une secte, ni je ne sais quoi !" Selon Jean-Claude Mailly de FO :  "Ah, le gouvernement est sourd, il faut qu'il s'achète un sonotone le Premier ministre."

Vous êtes à nouveau en ligne