VIDEO. "Le fait de bloquer, de dégrader, ce n'est pas dans la Constitution", dénonce Bruno Le Roux

FRANCE 2

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale dénonce les actions ciblées de la CGT autour des raffineries et des dépôts de carburant.

Le ton monte encore d'un cran entre la majorité et la CGT alors que les blocages de raffineries et de dépôts de carburant se poursuivent, jeudi 26 mai. "J'ai l'impression, quelquefois, qu'il y en a qui pourraient avoir intérêt à ce que le pays n'aille pas mieux", a estimé Bruno Le Roux sur France 2.

"Quand je vois que [la CGT] est prête à essayer de bloquer l'économie, ce n'est pas acceptable en démocratie", a encore déclaré le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, invité des "4 Vérités".

Bruno Le Roux a également dénoncé les actions ciblées du premier syndicat de France. "Je dis à la CGT : le 49.3 qu'ils nous reprochent, il est dans la Constitution, a-t-il fait valoir. Le blocage, l'asphyxie, le fait d'empêcher les gens d'aller travailler, le fait de bloquer, de dégrader : ça, ce n'est pas dans la Constitution."

Vous êtes à nouveau en ligne