VIDEO. Loi Travail : le nombre de manifestants en baisse, de nouveaux heurts à Nantes

FRANCE 3

Des nouveaux heurts ont eu lieu à Nantes et les manifestants étaient entre 1 300 et 5 000 dans la banlieue de Lyon, ce jeudi.

Des nouvelles manifestations contre la loi Travail ont été organisées ce jeudi 2 juin dans plusieurs villes françaises par l'intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires-Unef, à laquelle s'est parfois joint Nuit debout.

De nouveaux heurts ont eu lieu entre manifestants et forces de l'ordre en marge de la manifestation à Nantes. Plusieurs centaines de personnes ont poursuivi leur défilé dans les rues après la fin de la manifestation syndicale qui a rassemblé 2 500 personnes selon la préfecture (5 000 à 6 000, selon les syndicats).

Ils étaient entre 1 300 et 5 000 dans la banlieue de Lyon. Ils protestaient contre la visite du ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, sur un site de la vallée de la chimie. Un important dispositif des forces de l'ordre les ont maintenus à bonne distance du site Arkema, à Pierre-Bénite.

Péage gratuit à Toulouse

D'autres actions moins spectaculaires ont eu lieu. Notamment l'ouverture aux automobilistes de la barrière du péage de Toulouse-Sud (Haute-Garonne) par des membres de Nuit debout. A Rennes et à Brest, en Bretagne, des militants syndicaux, en petit nombre, ont bloqué des automobilistes afin de leur distribuer des tracts.

La commission des Affaires sociales du Sénat, où la droite est majoritaire, a adopté jeudi le projet de loi sur le travail après l'avoir remanié. Les sénateurs examineront ce projet de loi en séance publique à partir du 13 juin et se prononceront par un vote solennel le 28 juin sur l'ensemble du texte

Vous êtes à nouveau en ligne