VIDEO. A Paris, de violents incidents entre forces de l'ordre et étudiants éclatent à la manifestation contre la loi Travail

FRANCETV INFO

L'ambiance était électrique à Paris mais aussi à Montpellier (Hérault).

Etudiants et lycéens défilent dans la rue une nouvelle fois, jeudi 14 avril, contre la réforme du Code du travail. A Paris, des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre, place de la République, en marge d'une manifestation d'organisations étudiantes et lycéennes, prévue de la place de la Bataille de Stalingrad jusqu'à celle de la Bastille.

Dans une ambiance électrique, les forces de l'ordre ont répondu par des tirs de gaz lacrymogène aux jets de projectiles des manifestants. Chaises, bâtons, bouteilles ont été lancés en direction des CRS présents. Six personnes ont par ailleurs été interpellées, dont quatre avant même le début de la manifestation, pour des jets de projectiles et "outrages".

Des heurts à Montpellier

Ces affrontements ont fait quatre blessés légers parmi les manifestants, selon une source policière. Une jeune femme a notamment été transportée à l'hôpital pour une raison encore indéterminée. Peu après 16 heures, 400 manifestants étaient toujours présents sur la place qui avait retrouvé le calme.

Evoquant une "répression policère intolérable", le président de l'Unef, principale organisation étudiante, Wiliam Martinet a dénoncé sur Twitter un "dispositif policier hallucinant et l'utilisation du moindre prétexte pour charger des cortèges pacifiques".

A Montpellier (Hérault), plusieurs centaines de jeunes ont bloqué jeudi matin plusieurs lycées et des affrontements avec les forces de l'ordre ont éclaté en plusieurs endroits de la ville.

Vous êtes à nouveau en ligne