Valls et Hollande dénoncent les débordements des manifestations

France 3

Le Premier ministre et le président envisagent d'interdire certains défilés pour mettre fin aux violences des casseurs.

Les images de violence ont choqué l'exécutif. "Nous prendrons nos responsabilités (...) Je ne peux plus accepter ces violences", a asséné Manuel Valls à l'Assemblée nationale. L'opposition de droite est largement pour une interdiction de certains défilés. Nicolas Sarkozy a néanmoins déploré des problèmes de gestion du gouvernement et demande que la responsabilité de la CGT soit engagée.

Réponse syndicale

Philippe Martinez affirme pourtant que ses propres militants ont aussi été pris pour cible par les casseurs : "Nous portons aucune responsabilité". Interdire les manifestations contre la loi Travail serait une provocation pour Jean-Claude Mailly de FO : "Je me demande pourquoi le gouvernement n'interdit pas l'Euro 2016". En conséquence de quoi, les syndicats appellent à de nouvelles manifestations les 23 et 28 juin prochains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne