Travailler à la retraite, c'est possible

Par choix pour les uns ou par nécessité financière pour les autres, certains retraités décident de poursuivre une activité professionnelle.

Ces retraités qui travaillent par plaisir (France 5 - La Quotidienne)

La retraite progressive

La retraite progressive permet à un salarié de poursuivre une activité à temps partiel tout en touchant une partie de la pension à laquelle il a droit. Vous bénéficiez en plus du salaire versé par votre employeur d'une partie de votre pension (base et complémentaires), dont le montant varie en fonction de la durée travaillée. Les cotisations versées durant la période de retraite progressive seront prises en compte pour le calcul de votre retraite définitive.

Les conditions d'accès

- avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite dès lors qu'il a atteint, par exemple 60 ans pour les salariés nés avant le 1er juillet 1951 ;- justifier de 150 trimestres validés au titre de l'assurance vieillesse dans les régimes de base obligatoires ;- exercer une activité salariée à temps partiel inférieure à 80 % de la durée légale ou conventionnelle du travail. Cette activité doit être soumise à un temps de travail précis, ce qui exclut certaines professions.A noter : Votre employeur n'est pas tenu d'accepter, sauf raisons de santé. En cas de refus, vous pouvez proposer vos services à un autre employeur. Si vous travaillez d'ores et déjà à temps partie, vous pouvez également profiter de la retraite progressive. Dans ce cas, nul besoin de l'accord de votre employeur. Il vous suffit de remplir les conditions d'accès au dispositif de la retraite progressive. Attention, la retraite progressive est suspendue en cas de reprise d'une activité à temps complet ou d'exercice d'une autre activité à temps partiel.

Quel montant ?

Tout dépend de la durée de votre temps partiel. Le montant de la fraction de retraite complémentaire est de :- 30 % de vos retraites de base et complémentaires Arrco (et Agirc si vous êtes cadre) si vous travaillez entre 21 et 28 heures par semaine,- 50 % de vos retraites pour une durée de travail comprise entre 14 et 21 heures,- 70 % pour moins de 14 heures de travail hebdomadaire.

Où s'informer ?

Adressez-vous à votre caisse de retraite. Vous pouvez aussi consulter le site www.retraite.cnav.fr. Pour plus d'informations, consultez le site du ministère du Travail.

Le cumul emploi-retraite

Le cumul emploi retraite est la possibilité d'exercer une activité rémunérée tout en percevant ses pensions de retraite de base et complémentaires.La reprise d'activité pendant la retraite peut être autorisée sans restriction, dès 60 ans, dès lors que vous aurez cotisé suffisamment pour bénéficier d'une retraite à taux plein ou atteint l'âge de 65 ans. Le délai de carence de six mois et le plafond de 1,6 Smic sont supprimés. Pour encourager le travail des seniors, la surcote créée par la loi Fillon de 2003 sur les retraites est portée de 3% à 5% par an dans le secteur privé et la fonction publique. Concrètement, un salarié qui a aujourd'hui 60 ans, qui a déjà cotisé 40 ans et qui accepte de travailler deux ans de plus, verra sa pension augmenter de 10% jusqu'à la fin de ses jours.

Une personne qui travaillerait 5 ans, après 60 ans et au-delà de la durée nécessaire pour bénéficier d'une retraite à taux plein, verrait donc sa pension de retraite augmenter de 25%.La possibilité de cumuler un emploi et une retraite est ouverte aux retraités de la quasi-totalité des régimes : salariés du privé, fonctionnaires ou contractuels agents non titulaires de l'Etat et des collectivités, artisans et exploitants agricoles ou commerçants professions libérales.

En savoir plus

  • Retraites.gouv.fr : le site d'information du gouvernement sur les retraites (guide pratique, dossiers, articles d'actualité?)
  • Service-Public.fr : le site de l'administration permet de tout savoir sur les conditions du cumul emploi-retraite.
Vous êtes à nouveau en ligne