Réforme du Code du travail : les lycéens et étudiants continuent de dire non

FRANCE 3

Ce jeudi, huit jours après la première manifestation contre la réforme du Code du travail, les jeunes se mobilisent une nouvelle fois. Le récit avec France 3.

C'est un problème arithmétique qui va se poser pour le gouvernement. Les jeunes sont-ils plus mobilisés seuls qu'avec les syndicats ? Ce jeudi 17 mars, huit jours après la première manifestation contre la de réforme du Code du travail, ils ont défilé de nouveau contre le projet de loi. Ils étaient 150 000 selon les manifestants, 69 000 selon la police.

"Nous ne sommes pas dupes"

Très concernés par leur avenir, les lycéens ont donné de la voix réclamant le retrait immédiat du projet. "On n’est pas des gros cons. Nous ne sommes pas dupes de ce qui est en train de se passer et on est très énervés", lâche un jeune homme.  En rang serré, ils étaient plus de 9 000 dans les rues de Paris, 3 000 manifestants à Lyon, 5 000 à Rennes, 3 000 à Lille, et entre 2 500 et 6 000 à Toulouse. Toujours dans le sud-ouest, 2 500 personnes ont crié leur exaspération. "Encore une fois, ce sont les gens du peuple qui se lèvent tous les jours pour aller travailler qui vont être touchés", estime un manifestant. Le texte de loi sera présenté dans une semaine en Conseil des ministres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne