Réforme du Code du travail : le gouvernement ne touchera pas "au socle fondamental" du contrat de travail, assure la ministre

La ministre du Travail Muriel Pénicaud, le 6 juin 2017.
La ministre du Travail Muriel Pénicaud, le 6 juin 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a promis à franceinfo que "la durée des périodes d'essai, de préavis, ou le renouvellement des CDD" ne seront pas définis "dans l'entreprise". 

Le gouvernement ne touchera pas "au socle fondamental" du contrat de travail dans le cadre de sa réforme du Code du travail, a assuré vendredi 9 juin sur franceinfo Muriel Pénicaud, la ministre du Travail.

"Le contrat de travail, les Français y sont attachés", a expliqué la ministre. "Les règles du contrat de travail sont définies au niveau de la loi, il y a un socle fondamental, avec parfois des précisions de branches. Ça, ça ne changera pas", a-t-elle assuré.

On ne va pas définir dans l'entreprise la durée des périodes d'essai, de préavis ou si on peut renouveler les CDD, ça ce sont des socles fondamentaux collectifs. On ne va pas mettre en cause ce principe-làMuriel Pénicaud, la ministre du Travail. à franceinfo

Reconnaissant des "inquiétudes" et des "anxiétés" au sein de l'opinion, Muriel Pénicaud a assuré qu'"il n'y a pas d'agenda caché" concernant la réforme du Code du travail. "Il n'y a pas de copie cachée, mais il y a une copie à co-construire" avec les organisations syndicales et patronales, a-t-elle ajouté.

Le ministère du Travail a par ailleurs annoncé le dépôt d'une plainte contre X pour vol et recel de documents, après la publication dans le journal Libération d'informations présentées comme des pistes de la future réforme. "Cela porte atteinte à l'honneur et à l'intégrité de toute l'administration", a regretté Muriel Pénicaud, répétant que le document publié "n'engage en rien le gouvernement".

"Les règles du contrat de travail sont définies au niveau de la loi. Il y a un socle fondamental, avec parfois des précisions de branches. Ça ne changera pas." Muriel Pénicaud, ministre du Travail au micro de Sarah Lemoine
--'--
--'--