Réforme de l'assurance chômage : plusieurs secteurs s'exposent à des malus

France 3

La restauration fait partie des secteurs taxés pour l'utilisation de contrats courts. Présente sur le plateau du 19/20, la journaliste de France 3 Dorothée Lachaud liste les autres secteurs concernés par ces pénalités. 

Le Premier ministre Édouard Philippe a dévoilé mardi 18 juin la réforme de l'assurance chômage. Certains secteurs, comme la restauration, seront sanctionnés s'ils ont trop recours aux contrats courts, plus précaires pour les salariés. Présente sur le plateau du 19/20, la journaliste Dorothée Lachaud a listé les secteurs concernés. "Il y a d'abord l'agroalimentaire, l'hébergement-restauration, mais aussi l'eau, les transports, l'imprimerie, le bois, le plastique, le caoutchouc et d'autres activités spécialisées scientifiques et techniques". 

Certains secteurs qui génèrent de l'emploi précaire ne seront pas pénalisés 

Ces secteurs d'activité ont un point commun. "Ils ont un ratio de deux salariés pour trois emplois précaires. Cela a été le critère du gouvernement", précise Dorothée Lachaud. Certains secteurs, qui ont pourtant beaucoup recours aux contrats courts, ne figurent pas dans cette liste. "Le secteur du bâtiment, du service aux entreprises et du commerce utilisent également beaucoup de contrats courts, mais ils ne dépassent pas le ratio choisi par le gouvernement", détaille la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne