Que font les entreprises ?

La lutte contre les discriminations tend à devenir l'un des enjeux majeurs des entreprises. Plusieurs initiatives favorisent l'égalité des chances notamment pour les jeunes issus des minorités visibles. Quelques pistes à suivre.

Quand la diversité apporte de la performance à l'entreprise (France 5 - La Quotidienne)

La diversité en entreprise : une photographie de la société réelle (France 5 - La Quotidienne)

La lutte contre les discriminations à l'emploi avance progressivement dans les entreprises. Améliorer leur image, élargir les profils pour pallier aux difficultés de recrutement sur certains postes, suivre l'évolution de la société française : autant de raisons qui poussent les entreprises à multiplier les initiatives en faveur de la diversité. Début 2008, l'accord national interprofessionnel du 12 octobre 2006 relatif à la diversité dans l'entreprise a été étendu à toutes les entreprises.

Bonnes pratiques et partenariats

Certaines entreprises se sont engagées dans des politiques de diversité en particulier vers les jeunes diplômés issus des minorités visibles. On voit ainsi fleurir des partenariats avec des universités, des grandes écoles, des associations avec l'AFIP (Association pour Favoriser l'Intégration Professionnelle), Africagora, SOS Racisme, APC Recrutement...

Une Charte et un label diversité

Aujourd'hui, plus de 2 000 entreprises ont signé la Charte de la diversité lancée en 2004. Chaque année, les entreprises signataires doivent répondre à un questionnaire dans lequel elles présentent les actions mises en ?uvre pour honorer leur engagement en faveur de la diversité. Leurs réponses sont consultables en ligne.En avril 2009, sept entreprises (de grands groupes du CAC 40 à la PME) ont reçu le  "Label Diversité" qui récompense les pratiques exemplaires en matière de diversité et de lutte anti-discrimination : BNP Paribas, OSMOSE, ILO, PSA Peugeot-Citroën, Randstad France (intérim), CNP Assurances et Eau de Paris. Ce label garanti aux candidats à un poste et aux salariés l'égalité des chances dans le recrutement et dans le déroulement d'une carrière.

Une Cellule Emploi & Diversité

Créée en 1986, IMS-Entreprendre pour la Cité fédère un réseau de plus de 200 entreprises en les accompagnant dans leurs démarches d'Engagement Sociétal. L'association aide les entreprises à développer des initiatives telles que l'insertion des publics potentiellement discriminés (notamment dans les quartiers sensibles), la promotion de la non-discrimination et gestion de la diversité.IMS-Entreprendre pour la Cité a également mis en place une Cellule Emploi & Diversité qui gère des offres d'emploi transmises par les entreprises partenaires pour des jeunes diplômés bac+2 à bac+5. À travers des forums "Emploi et diversité" et des recrutements, plus de 1 860 jeunes ont déjà pu obtenir un entretien de recrutement dans de grandes entreprises. Plus de 270 recrutements, dont 90% de CDI, ont été conclus. L'association poursuit cette opération vers l'alternance, les stages et les jobs d'été qui constitue d'autre source de discrimination possible pour les jeunes des quartiers. Contactez Sonia HAMOUDI, Responsable de la cellule.

Égalité des chances dans les quartiers

C'est un fait : les jeunes diplômés des quartiers populaires ont plus de difficultés que les autres à décrocher des entretiens d'embauche. L'opération Nos Quartiers ont des Talents offre ses services aux entreprises, fédérations et institutions souhaitant s'inscrire dans une démarche de valorisation de la diversité. Les jeunes âgés de moins de 30 ans et titulaire d'un bac+4 peuvent déposer leur CV en ligne. Ils bénéficieront du parrainage et d'un chef d'entreprise ou un cadre supérieur du même secteur d'activités que leur. En 2008, 50% des jeunes suivis par l'association ont décroché un emploi.

L'intérim a ouvert le chemin

Le travail temporaire est la première branche professionnelle à avoir négocié un accord sur la diversité qui fait suite à l'accord national interprofessionnel du 12 octobre 2006 relatif à la diversité dans l'entreprise. Par ailleurs, Adecco a créé, en 2001, le premier pôle de lutte contre les discriminations, suivi par un plan de formation destiné à l'encadrement, puis à tous les salariés. L'entreprise de travail temporaire Manpower a signé en novembre 2007 un accord avec la Halde pour la formation de son personnel permanent à la sélection des candidats selon des principes non-discriminatoires.

Les chasseurs de tête aussi

En mars 2006, dix grands cabinets de conseils en recrutement français (500 professionnels) créent l'association "À compétence égale". Ils sont aujourd'hui 27 cabinets regroupant  plus de 600 consultants. Leur engagement : "garantir une égalité de traitement de toutes les candidatures et assurer un processus de sélection centré sur la recherche de compétences".

La mobilisation des sites emploi

Intermédiaires entre les employeurs et les demandeurs d'emploi, les sites Internet d'emploi se sont aussi engagés dans la lutte contre les discriminations. L'Appei, association des professionnels pour la promotion de l'emploi sur Internet qui regroupe 16 sites Internet d'emploi (Cadresonline, regionsjob.com, talents.fr, supersecretaire.com, sourcea.fr...) a intégré la lutte contre toutes les discriminations à l'embauche dans sa Charte de déontologie. Les annonces proposées sur les sites d'emploi membres de l'APPEI sont contrôlées afin de ne pas comporter de critères discriminatoires.

En savoir plus

  • AFIP, Association pour Favoriser l'Intégration Professionnelle
  • Association IMS Entreprendre pour la Cité
  • L'association "A compétence égale"
  • L'association "Ethique et Recrutement"
Vous êtes à nouveau en ligne