PSA : premier groupe à effectuer une rupture conventionnelle collective

FRANCE 3

La rupture conventionnelle collective issue de la réforme du Code du travail va être appliquée au sein du groupe PSA. Cinq syndicats ont signé cet accord avec la direction ce vendredi 19 janvier. Seule la CGT s'y oppose.

Le groupe PSA va effectuer une rupture conventionnelle collective. Le site historique de Peugeot à Sochaux (Doubs) est le plus concerné par cette mesure. 180 départs y sont prévus. Les ouvriers sont partagés sur le sujet. Chez PSA, l'accord a été signé ce vendredi 19 janvier au siège du groupe en région parisienne.

1 300 départs, 1 300 arrivées

Au niveau national, 1 300 départs volontaires sont prévus par rupture conventionnelle. Les principaux concernés sont les personnels administratifs, les commerciaux et la recherche et développement. En échange, la direction a promis l'embauche future de 1 300 CDI dans les services en tension, sans donner de détails sur les postes concernés. Prévue par les ordonnances Macron, c'est la première fois que la rupture conventionnelle est mise en place. Pas de drame social, mais des conditions de départ à peine supérieures au minimum légal. Les salariés partant percevront au maximum une indemnité supplémentaire équivalente à quatre mois de salaire brut.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne