PSA : les syndicats approuvent la rupture conventionnelle collective

FRANCE 2

Le constructeur automobile supprime 1 300 postes grâce à cette mesure inscrite dans la réforme du Code du travail et promet autant d'embauches en CDI.

Le projet de rupture conventionnelle collective organisé au sein du groupe PSA est approuvé par quatre des six syndicats, qui vont signer ce vendredi 19 janvier un accord. La confirmation sera donnée lors d'un comité central extraordinaire. "Les salariés nous ont confié leur inquiétude. Pour eux, c'est un plan de licenciement déguisé", explique Anaïs Furtade, envoyée spéciale à Poissy dans les Yvelines.

Procédure lancée dès février

Au total, 1 300 postes devraient être supprimés via la rupture conventionnelle collective, une mesure inscrite dans la réforme du Code du travail qui ne nécessite aucune justification. "En contrepartie, le groupe PSA promet autant d'embauches en CDI. La procédure devrait être lancée dès le mois de février", précise la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne