Manifestation du 23 juin : le bras de fer se durcit entre le gouvernement et les syndicats

France 2

C'est le blocage entre le gouvernement et la CGT. Après les incidents de mardi dernier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dit non à un nouveau défilé jeudi prochain. La CGT maintient son appel à manifester.

Le bras de fer se durcit encore un peu plus ce lundi 20 juin au soir entre le gouvernement et les syndicats. "La réponse publiée par les syndicats se veut extrêmement ferme ce soir. Pas question donc d'annuler la manifestation prévue. Ce serait, disent-ils, une remise en cause d'un droit constitutionnel. Ce serait inacceptable de proposer un simple rassemblement, car ce serait, selon eux, beaucoup plus dangereux", explique Laurent Desbonnets en direct du siège de la CGT.

Pas question d'annuler pour les syndicats

Une réponse qui est envoyée ce soir directement au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. On est bien sur le terrain politique. "Le message de la CGT est très clair ce soir. Si l'interdiction est maintenue, ce sera bien la responsabilité du gouvernement", conclut le journaliste. C'est la préfecture qui décidera demain, mardi 21 juin, si elle interdit ou non les manifestations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne