Manifestation du 23 juin : le bras de fer continue entre le gouvernement et les syndicats

France 3

Le Premier ministre estime que les organisateurs devraient annuler eux-mêmes les rassemblements compte tenu du contexte actuel de fortes tensions. Pas question, répond la CGT.

Le gouvernement est bel et bien décidé à maintenir la pression sur les syndicats. Dans une interview au Journal Du Dimanche hier encore, dimanche 19 juin, Manuel Valls l'a redit : "La responsabilité du gouvernement est de s'assurer que les conditions de sécurité sont bien remplies lors d'une manifestation'", explique Caroline Motte en direct de Matignon.

Le gouvernement ne veut pas fléchir

Des propos qui font acte d'autorité, car le gouvernement ne souhaite pas revoir les scènes de violence du 14 juin dernier. Et s'il souhaite interdire une manifestation, et bien il a les moyens légaux de le faire au cas pas cas. "Le bras de fer continue donc entre les syndicats et l'exécutif. Le gouvernement n'a pas l'intention de fléchir, il compte bien porter la loi El Khomri jusqu'au bout en juillet à l'Assemblée nationale, quitte à passer en force en réutilisant l'article 49-3", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne