Manifestation du 23 juin : la mobilisation pourrait être interdite

La préfecture refuse que les syndicats et manifestants défilent jeudi 23 juin à Paris. Pourquoi ? Les explications...

Ce lundi soir, les syndicats ont choisi de défier les autorités. Ils sont déterminés à maintenir l'appel à défiler contre la loi Travail jeudi 23 juin, dans les rues de Paris. La CGT et FO ne veulent pas d'un simple rassemblement statique comme le demande la préfecture pour des raisons de sécurité. La manifestation pourrait tout simplement se voir interdite.

7 500 euros d'amende et six mois de prison

L'intersyndicale avait pourtant prévu pour l'occasion un trajet plus court, entre place de la Bastille et place de la Nation. Mais suite aux incidents en marge des dernières manifestations, le gouvernement s'oppose à une nouvelle marche dans les rues parisiennes. À la place, la préfecture propose donc l'organisation d'un rassemblement statique, absurde pour les syndicats. S'ils maintiennent le défilé, les organisateurs risquent jusqu'à 7 500 euros d'amende et six mois de prison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne