Mobilisation contre la loi Travail : 27 lycées fermés ou bloqués à Paris

Une manifestation de lycéens à Paris, le 25 mars 2016, en soutien à l\'élève du lycée Bergson frappé par des policiers.
Une manifestation de lycéens à Paris, le 25 mars 2016, en soutien à l'élève du lycée Bergson frappé par des policiers. (MAXPPP)

A 9 heures, onze établissement étaient fermés dans l'académie de Paris, en prévision d'éventuelles violences.

Une partie des lycéens de la capitale ont tenu, jeudi 31 mars, à protester contre la loi Travail. Vingt-sept établissements parisiens ont été fermés ou bloqués (totalement ou partiellement) dans le cadre de la journée de manifestation contre le projet de réforme du Code du travail porté par Myriam El Khomri, selon le ministère de l'Education nationale.

Onze lycées n'ont pas ouvert leurs portes

Dans le détail, onze lycées n'ont pas ouvert leurs portes ce matin. Les proviseurs ont décidé de fermer leurs établissements, craignant de nouveaux débordements. Deux autres ont été totalement bloqués par les élèves tandis que 14 établissements "font l'objet de perturbations, gênant sans l'interdire complètement l'accès des élèves"

La semaine dernière, dans le lycée Bergson du 19e arrondissement, le blocage avait dégénéré : des poubelles avaient été incendiées et un élève de seconde a été frappé par un policier. La scène a été filmée et la vidéo a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Les pompiers et les forces de sécurité étaient aussi intervenus au lycée Jacques-Decour, dans le 9e arrondissement de Paris après un incendie.