Loi Travail : une nouvelle journée de mobilisation tendue

FRANCE 3

La contestation contre la loi El Khomri continue de mobiliser dans les rues. Elle a été ternie par des casseurs et des dégâts importants ce jeudi 14 avril. 

Si dans la plupart des villes de France, les mobilisations contre la loi El Khomri se sont déroulées dans un climat apaisé et sans heurts, certaines manifestations ont dégénéré à cause de casseurs. À Montpellier, les lycéens venus manifester pacifiquement en ont fait les frais. "On se fait tous gazer (...) Pourquoi ? Car il y a quatre c*** qui sont en train de casser. Ici on est pacifiste, on est là pour être ensemble et pour manifester notre mécontentement", témoigne un lycéen en colère.

Des incidents aussi à Nantes

Vingt personnes interpellées à Montpellier, presque autant à Nantes. Des dégradations du mobilier urbain ont été commises par des casseurs. Des lycéens, des étudiants qui ont l'impression de se faire voler leur mouvement de contestation censé être pacifique. À Paris aussi, des incidents ont éclaté. À chaque fois, les CRS ont chargé la foule. L'Unef, principal syndicat étudiant dénonce "une répression policière intolérable".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne