DIRECT. Manifestation autorisée à Paris : "Aucun débordement, aucune violence ne seront tolérés", prévient Cazeneuve

Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 20 juin 2016 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 20 juin 2016 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Les manifestants partiront, jeudi, de la place de la Bastille, feront le tour du bassin de l'Arsenal et reviendront sur Bastille, ont annoncé Jean-Claude Mailly (FO) et Philippe Martinez (CGT).

Le ministère de l'Intérieur a assoupli sa position. La CGT et FO ont annoncé, mercredi 22 juin, avoir obtenu l'autorisation de manifester jeudi à Paris. Le défilé avait, dans un premier temps, été interdit par la préfecture de police, qui préférait un rassemblement statique. Le parcours, proposé par le ministère de l'Intérieur et accepté par les syndicats, est très court (moins de 2 km) dans le quartier de la Bastille.

Un parcours très court. Le parcours autorisé par le ministère de l'Intérieur est inédit : le cortège partira de la place de la Bastille, fera le tour du bassin de l'Arsenal, et reviendra sur la place de la Bastille. Philippe Martinez (CGT) et Jean-Claude Mailly (FO) ont eux-mêmes annoncé, lors d'une conférence de presse, ce compromis, "après des discussions serrées avec le ministère de l'Intérieur". Les deux leaders syndicaux avaient été reçus pendant 45 minutes dans la matinée par Bernard Cazeneuve.

La mise en garde de Cazeneuve. "Aucun débordement, aucune violence ne seront tolérés", a prevenu le ministre de l'Intérieur dans une déclaration à la presse en début d'après-midi. Le ministre a également indiqué qu'au terme de la manifestation de demain, des discussions sur la sécurisation des manifestations suivantes s'engageront avec la préfecture de police.

Les syndicats demandent à être reçus par Hollande. "Le président n'a d'autre issue que de réunir les organisations syndicales et de jeunesse très rapidement", a déclaré Philippe Martinez.

Vous êtes à nouveau en ligne