Loi Travail : les licenciements économiques facilités

France 3

Depuis ce jeudi 1er décembre, les entreprises vont pouvoir licencier plus facilement en cas de difficultés financières. Les explications de France 3.

L'une des mesures les plus controversées de la loi Travail est entrée en vigueur ce jeudi 1er décembre. Les entreprises ont désormais plus de souplesse pour licencier. Thomas Carles emploie une dizaine de personnes. Dorénavant, il sait que s'il embauche un salarié supplémentaire, il pourra s'en séparer en cas de coup dur. De quoi rassurer ce jeune patron. "Savoir qu'en cas de mauvais résultats financiers vous pourrez alléger la masse salariale plutôt que faire faillite", rassure Thomas Carle.

Plus de souplesse pour les patrons

Dès aujourd'hui, la loi Travail introduit de nouvelles conditions pour pouvoir licencier en cas de difficultés. Les petites entreprises de moins de 11 salariés devront justifier d'une baisse de chiffre d'affaires pendant trois mois d'affilés. Ce sera six mois pour les entreprises de moins de 50 salariés, puis neuf voire 12 mois pour les plus grandes PME. Plus de souplesse pour les patrons, mais un risque pour les salariés. Plusieurs syndicats ont déjà prévu de contester cet article de la loi Travail devant le Conseil constitutionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne