Loi Travail : le gouvernement se sert des casseurs pour pourrir le mouvement de grève, estime Lagarde (UDI)

France 3

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, est l'invité politique du Grand Soir 3 ce dimanche 19 juin.

"Le rôle du gouvernement n'est pas d'interdire les manifestations, mais de les éviter, ce qu'il n'arrive manifestement pas à faire", estime Jean-Christophe Lagarde. "Je ne crois pas une seule seconde que François Hollande aura le courage et l'autorité d'interdire à la CGT de manifester" contre la loi Travail, assure le président de l'UDI. Et d'ajouter : "Il n'était déjà pas capable d'empêcher "Nuit debout" d'occuper la place de la République à Paris".

"Pourquoi les policiers ne reçoivent pas les instructions pour maîtriser les 300 ou 400 casseurs", se demande le député, qui "pense qu'il y a un calcul de la part du gouvernement pour pourrir le mouvement de grève".

La primaire socialiste est une "bidouille"

Concernant la primaire que le PS va organiser en vue de la présidentielle, pour Jean-Christophe Lagarde, "le PS est en train de monter une bidouille pour essayer de permettre à François Hollande d'être candidat".

Enfin, sur la primaire de la droite et du centre, "nous ne serons pas liés par le résultat d'une primaire qui ne concerne que les droites. Mais ça n'empêche personne d'aller voter. La primaire de toutes les droites ne va pas conditionner l'attitude du centre, prévient le patron de l'UDI. Une candidature centriste est une possibilité. Cela dépend du vainqueur" de la primaire de la droite fin novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne