Loi Travail : la mobilisation s'essouffle avec l'arrivée de l'été

Des opposants à la loi Travail défilent à Paris, mardi 5 juillet 2016.
Des opposants à la loi Travail défilent à Paris, mardi 5 juillet 2016. (SERGE TENANI / CITIZENSIDE / AFP)

Selon les autorités, seules 30 000 personnes ont défilé en France.

Quasi certain au moment où les cortèges s'élançaient, le nouveau recours au 49.3 annoncé par Manuel Valls n'a pas suffi à renforcer la mobilisation des opposants à la loi Travail, mardi 5 juillet. 

Cette douzième journée de manifestation nationale, la dernière avant les vacances d'été, a en effet été marquée par une baisse sensible de la participation. Selon les autorités, seules 30 000 personnes ont défilé en France. Francetv info fait le tour des cortèges.

A Paris, entre 6 500 et 45 000 personnes défilent sous le regard d'Amnesty international

Le défilé parisien, entre la place d'Italie et la place de la Bastille, a rassemblé entre 6 500 et 7 500 personnes, selon la préfecture de police. La CGT avance de son côté le chiffre de 45 000 participants. Une mobilisation en tout cas bien en deçà de celle du 28 juin, quand la police avait recensé sur le même trajet entre 14 000 et 15 000 manifestants et les syndicats 55 000.

Le défilé s'est déroulé encore une fois sous forte surveillance policière. Selon la préfecture de police, sept personnes ont été interpellées en marge de la manifestation pour détention de "matériels non autorisés".

A l'issue du défilé officiel, certains manifestants ont convergé vers l'Assemblée nationale pour protester contre le nouveau recours à l'article 49.3. 

En Bretagne, des défilés dans le calme

Dans plusieurs villes, les défilés ont été aussi plus modestes que lors des précédentes journées et se sont déroulés dans le calme. A Rennes, les manifestants étaient 1 000, selon la préfecture, et 1 500 selon FO. Le cortège était encore une fois fortement encadré par les forces de l'ordre.

A Lorient, 400 personnes étaient présentes au rassemblement organisé dans la ville, selon nos confrères de France 3 Bretagne.

Dans le grand Sud-Est, des rassemblements presque symboliques en attendant la rentrée

La tendance était également à la baisse à Grenoble (entre 800 et 2 000 manifestants) ou Marseille (entre 1 900 et 15 000). A Toulon, le rassemblement organisé par les syndicats devant la gare n'a duré qu'une petite heure, rapporte France 3 Provence-Alpes.

"Pique-nique revendicatif" à Bordeaux

A Bordeaux, la manifestation a réuni entre 950 (préfecture) et 4 000 personnes (syndicats) et s'est achevée par "un pique-nique revendicatif" devant la mairie.

Un manifestant, la bouche recouverte par du scotch, brandit un panneau contre la loi Travail, mardi 5 juillet 2016 à Bordeaux (Aquitaine).
Un manifestant, la bouche recouverte par du scotch, brandit un panneau contre la loi Travail, mardi 5 juillet 2016 à Bordeaux (Aquitaine). (NICOLAS TUCAT / AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne