Loi Travail : grève dans les centrales nucléaires

France 3

Après les raffineries et les transports, le mouvement contre la loi El Khomri touche un autre secteur stratégique : les centrales nucléaires.

Après les barrages contre les raffineries et les dépôts d'essence, ce sont désormais devant les centrales nucléaires que la CGT déploie ses manifestants, comme à Gravelines (Nord), jeudi 26 mai. Mais ici, pas question de bloquer tous les accès, même si avec des distributions de tracts et quelques pneus brûlés, il y avait plusieurs kilomètres de bouchons pour accéder à la centrale.

Pas d'impact sur la production

À Gravelines, il n'y aura aucun impact sur la production d'électricité, mais ailleurs en France, l'activité de certaines centrales a légèrement baissé, notamment depuis hier soir à Nogent-sur-Seine (Aube), sans aucune conséquence pour les usagers. D'après la CGT, le mouvement touche au moins 16 des 19 centrales françaises. Les grévistes vont décider aujourd'hui s’ils poursuivent la mobilisation au-delà de la journée d'action contre la loi Travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne