Loi Travail : des incidents et deux agressions

FRANCE 2

Des heurts, des dégradations, c'est l'image qui restera de la journée de mobilisation lycéenne de ce jeudi 14 avril contre la loi Travail. Des violences ont éclaté dans plusieurs villes de France.

Paris, Montpellier, Nantes, les jeudis de la colère des lycéens contre la loi Travail continuent. Des milliers de jeunes dans la rue mais surtout des incidents avec la police de plus en plus violents. À Montpellier, les policiers sont à couvert face à une pluie de cailloux et de pierres lancés par quelques groupes de jeunes. Quatre personnes ont été blessées, six interpellées. "Dans cette manifestation, il y a juste 25% des personnes qui essaient de casser des trucs, c'est une minorité", se désole un jeune manifestant.

Quatre blessés et 10 interpellations 

Un peu plus tôt, le lycée Voltaire avait été bloqué. Deux membres de la direction ont été violemment agressés. La proviseure adjointe a reçu un sac de gravats sur la tête. Inadmissible pour cette élue Les Républicains. "Ce sont des élèves qui s'en prennent physiquement à leur chef d'établissement, c'est du jamais vu jusqu'à maintenant", s'insurge Agnès Evren, conseillère régionale d'Ile-de-France. À Nantes, la manifestation a rapidement été débordée par des casseurs. Tous les arrêts de tramways ont été détruits ce soir. La police a procédé à dix interpellations. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne