Le premier problème, c'est d'arriver à l'entretien

L'avis de Mouloud Aounit, président du MRAP, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples.

Fondé en 1949, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) a obtenu que le racisme soit officiellement reconnu comme un délit (loi du 1er juillet 1972), une loi complétée par la suite. Force de proposition, le Mrap a aussi un rôle d'information et d'éducation, dans les villes, les quartiers et les entreprises.

Mouloud Aounit, président du MRAP

"Aujourd'hui par rapport à la discrimination dans l'emploi, le problème majeur, c'est déjà d'arriver dans le bureau du recruteur. Lorsqu'on a un nom à consonance étrangère ou lorsqu'on a une couleur de peau foncée, des sélections s'opèrent non pas au niveau des compétences ou des qualifications mais sur des critères de nom ou physiques. On peut s'appeler Mouloud Aounit et être français, mais pour l'employeur on n'est pas un Français à part entière."

Tenter le CV anonyme

Pour Mouloud Aounit, "le CV anonyme est un bon moyen pour éviter les discriminations lors d'un recrutement, cela peut aider à passer le premier obstacle. Mais si nous avons face à nous un employeur qui ne veut ni de noirs, ni d'arabes, même s'ils sont français, le CV partira à la poubelle quand même." (source AFP, 2005)

Afin d'éviter tout débordement si un entretien d'embauche s'est mal déroulé pour cause racisme, vous pouvez tenter cette option. Dans ce cas, seules vos qualifications seront prises en compte et aucun élément personnel n'apparaît sur votre CV. En France, le CV anonyme est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. Moins répandu au sein des PME, il pourrait cependant vous faire gagner des chances d'accéder à un recrutement. 

Vous êtes à nouveau en ligne