Le Code du travail actuel fait débat

FRANCE 2

Dans certaines entreprises, on se plaint des réglementations du droit du travail, notamment en ce qui concerne le temps d'activité ou la sécurité. Exemple dans une marbrerie en région parisienne.

Alors qu'une réforme du droit du travail est en cours, on constate dans les entreprises les limites actuelles des réglementations. Une équipe de France 2 s'est rendue dans une marbrerie dans les Yvelines, où travaillent 38 salariés. Et ici, on trouve certaines règles incongrues : l'obligation de mettre des gants pour traiter le marbre, ou des portes de sécurité qui empêchent de voir le travail en cours.

Plus de souplesse

Le directeur général Philippe Le Drans aimerait donc pouvoir fixer les conditions de sécurité, mais aussi le temps de travail. Il propose à ses salariés de passer de 35 à 40 heures avec une augmentation de salaire, inférieure aux 25% accordés aujourd'hui en cas d'heures supplémentaires. "Nous savons que nous avons des périodes creuses, des périodes pleines, et il faut qu'on puisse, en fonction des travaux que nous avons en face de nous, pouvoir y faire face avec de la souplesse", estime-t-il. Si huit des dix salariés interrogés sont intéressés par la proposition, donner plus de liberté au patron suscite l'inquiétude en cas de changement de direction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne