La motion de censure de la droite vouée à l'échec

France 3

Malgré le soutien de quelques élus écologistes et du Front de gauche, la droite ne devrait pas parvenir à renverser le gouvernement. La majorité n'en demeure pas moins fracturée.

La motion de censure de la droite déposée mardi 11 mai sera débattue à partir de 16 heures à l'Assemblée nationale ce jeudi 12 mai. Mais dans l'hémicycle, tout le monde sait qu'elle a peu de chances d'être votée. Et "sauf coup de théâtre", la motion de censure "ne devrait pas passer", rapporte sur place Patricia Issa.

Il faut la majorité absolue, soit 289 voix, pour que la motion soit votée. "Et même si certains élus du Front de gauche ou encore écologistes vont joindre leurs voix à celles de la droite, le compte n'y serait toujours pas pour renverser le gouvernement", explique la journaliste de France 3.

Les frondeurs punis ?

Les frondeurs socialistes n'envisagent pas de mêler leurs voix à celles de la droite. "Pour autant, aujourd'hui, la majorité n'a jamais été aussi fracturée. Au Parti socialiste ou encore au gouvernement, on demande à ces frondeurs de clarifier leur position. Et on évoque même des sanctions", indique Patricia Issa.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne