Grève reconduite jusqu'au 14 juin dans le principal centre de traitement parisien des déchets

Devant l\'usine de traitement des déchets et ordures ménagères d\'Ivry-sur-Seine/Paris 13 (Val-de-Marne), le 9 juin 2016. 
Devant l'usine de traitement des déchets et ordures ménagères d'Ivry-sur-Seine/Paris 13 (Val-de-Marne), le 9 juin 2016.  (MAXPPP)

Les personnels et agents de la ville de Paris reconduisent leur grève jusqu'à mardi, journée de manifestation nationale contre la loi El Khomri, a annoncé la CGT services publics.

Les personnels et agents de la ville de Paris qui bloquent l'usine de traitement des déchets d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), plus important centre de traitement de France, ont décidé jeudi 9 juin de reconduire leur grève jusqu'au mardi 14, journée de manifestation nationale contre la loi Travail.

"Réunie à l'usine d'Ivry, occupée, l'assemblée générale des grévistes, éboueurs, égoutiers, personnels des garages de la ville de Paris a décidé à l'unanimité la poursuite du mouvement de grève jusqu'au 14 juin", a précise Baptiste Talbot, le représentant de la CGT services publics.

Bloqué depuis 11 jours

La collecte des poubelles, toujours très perturbée jeudi à Paris, à la veille du coup d'envoi de l'Euro de football, risque de s'en trouver encore plus ralentie. La ville a cependant annoncé "redéployer" son dispositif afin de faire enlever les poubelles par des entreprises privées, qui se chargent déjà en temps normal de la moitié des arrondissements parisiens, les dix autres étant gérés en régie publique.

Le site de traitement des déchets d'Ivry est bloqué depuis onze jours par des grévistes qui protestent contre la loi Travail, obligeant l'agence qui gère le traitement à "enfouir de plus en plus d'ordures ménagères dans deux sites dédiés à Claye-Souilly (Seine-et-Marne) et Bouqueval (Val-d'Oise)".

Vous êtes à nouveau en ligne