Face au harcèlement moral : quels recours ?

Humiliations, reproches, insultes, mépris, chantages, placards... le harcèlement moral au travail peut prendre différentes formes. Les salariés victimes de cette maltraitance psychologique peuvent se défendre. A condition d'apporter les preuves de leur accusation.

Comment faire quand le harcèlement moral ne peut être prouvé ? (Allôdocteur)

1. Place d'abord au dialogue sur le lieu de travail

Si vous vous sentez victime d'un harcèlement moral, essayez d'abord de régler le problème en interne. Cherchez à en connaître la raison. Tentez le dialogue ou la médiation avec l'intervention d'un collègue, d'un représentant du personnel, d'un inspecteur du travail ou d'un conseiller spécialisé dans les problèmes liés au harcèlement et à la discrimination. Mais si vous ne constatez aucune amélioration ou pire, si la situation s'aggrave, passez à la vitesse supérieure.

2. Accumulez les preuves du harcèlement moral

En cas d'un recours en justice, votre bonne foi ne suffira pas. Il vous revient d'apporter les preuves de votre accusation. Accumulez les lettres recommandées que vous avez envoyées pour contester les attitudes et les accusations de votre harceleur, et ses réponses écrites, mais aussi les notes internes vous concernant, les certificats médicaux... Recueillez par écrit les témoignages de collègues de l'entreprise ou d'anciens salariés démissionnaires ou licenciés. Il est aussi conseillé de tenir un journal où vous noterez tous les faits, attitudes, gestes et remarques qui vous semblent "anormaux" sur le lieu de travail.

3. Les recours possibles si le harcèlement moral ne cesse pas

Vous pouvez décider de démissionner et de vous lancer dans une nouvelle recherche d'emploi, de vous faire muter ou demander un congé individuel de formation pour changer de métier / évoluer dans le vôtre.Autre possibilité, engager une action en justice contre votre harceleur, en saisissant soit le Conseil des prud'hommes ou le Tribunal de grande instance pour réclamer des dommages et intérêts, soit le Tribunal correctionnel.Le délit peut être puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

En savoir plus

Les livres

  • Le harcèlement moral. La violence perverse au quotidien

Marie-France Hirigoyen

Editions Pocket

2011- 251 pages

5,70 euros

  • Harcèlement moral, comment s'en sortir ?

Marie-José Gava et Loïc Scoarnec

Prat Editions

2011- 215 pages

18, 29 euros

  • Agir contre le harcèlement moral au travail - Pour en finir avec les idées reçues

Elisabeth Grebot

Editions Le Cavalier Bleu

2010 - 136 pages18 euros

La rédaction

Publié le 13/03/13

Vous êtes à nouveau en ligne