Droit du travail : la question du référendum interne

FRANCE 3

Le projet de réforme du code du travail prévoit notamment la pratique du référendum dans les entreprises.

Dans une célèbre enseigne des Champs-Élysées, 96% des salariés acceptaient de travailler en soirée, en contrepartie d'une majoration de leur salaire. C'était en octobre dernier, et le vote n'était alors que consultatif. À l'avenir, un tel référendum pourrait avoir une valeur légale. Myriam El Khomri souhaite en effet qu'en cas d'échec des négociations entre partenaires sociaux, un accord pourra être soumis au référendum.

Les syndicats court-circuités ?

Si 30% des syndicats demandent ce référendum, et si au moins la moitié des salariés votent pour, alors l'accord serait validé. Le PDG de la Fnac, qui souhaite développer l'activité le dimanche, est favorable à cette mesure. Mais certains syndicats sont sceptiques : ils craignent que cela devienne un chantage à l'emploi, et surtout de se faire court-circuiter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne