DIRECT. Rassemblement interdit à Rennes : les manifestants se dispersent

Des manifestants protestent contre la loi Travail et la police à Rennes (Ile-et-Vilaine), le 14 mai 2015. 
Des manifestants protestent contre la loi Travail et la police à Rennes (Ile-et-Vilaine), le 14 mai 2015.  (DAMIEN MEYER / AFP)

La préfecture d'Ille-et-Vilaine a interdit la tenue samedi d'une manifestation non déclarée contre les "violences policières".

La tension commence à retomber à Rennes (Ille-et-Vilaine). Alors que des violences et des dégradations ont ponctué la soirée de vendredi, une manifestation interdite contre les violences policières a eu lieu, samedi 14 mai, dans la cité bretonne. Contenus sur  l'esplanade Charles-de-Gaulle, les manifestants ont fini par quitter la place peu avant 16 heures. Plus tôt dans la journée François Hollande a estimé qu'"aucune violence ne doit être acceptée".

Un dispositif policier "très consistant". "On va se donner les moyens pour faire respecter cette interdiction et le dispositif de maintien de l'ordre (...) samedi à Rennes sera très consistant, les moyens qui seront déployés sur le terrain seront très importants", a déclaré Patrick Dallennes, le préfet.

La préfecture invite à éviter le centre-ville. Le préfet par intérim d'Ille-et-Vilaine a recommandé ce matin aux habitants de la ville de Rennes "d'éviter le centre-ville" l'après-midi.

"J'attends de l'Etat des actes forts". Sur Twitter, la maire socialiste de la ville en a appelé à l'Etat, estimant que sa ville avait été "saccagée". Des vitres de la mairie, d'un commissariat et de plusieurs commerces ont été brisées. Samedi, des commerçants du centre-ville barricadent leurs boutiques pour éviter de nouvelles dégradations.

22h35 : La situation semble se calmer à Rennes.

22h03 : Des nouvelles de Rennes, où des manifestants sont pris en chasse par les policiers dans le centre-ville. Les forces de l'ordre craignent des débordements comme hier.

21h41 : Apparemment, une nouvelle contre-manifestation a été organisée dans le centre de Rennes comme hier soir.

21h38 : Et pendant ce temps, à Rennes, la tension n'est toujours pas retombée.

16h42 : Le centre ville de la capitale bretonne reprend à peu près son cours normal. Les habitants réinvestissent les rues commerçantes... en passant par les barrières installées par les CRS, tweetent nos confrères de France 3 Bretagne.

16h41 : @anonyme A ma connaissance, il n'y pas eu d'interpellations cet après-midi dans les rues de Rennes. Hier soir, cinq personnes avaient été interpellées après les nombreuses dégradations en centre ville.

16h41 : Est-ce qu'il y a eu des interpellations à Rennes? Manifestation interdite, le ministre de l'intérieur avait bien annoncé les risques !

15h45 : Les forces de l'ordre ont empêché les manifestants de se former en cortège pour défiler dans le centre-ville, a indiqué Patrick Dallennes, préfet délégué. Elles ont utilisé des gaz lacrymogènes et des lanceurs de balles de défense afin de repousser les manifestants. Il n'y a aucun blessé du côté des forces de l'ordre.

15h34 : Le rassemblement est terminé sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, indiquent nos confères de France 3 Bretagne. Les passants déambulent à nouveau, et les militants de la Nuit Debout reprennent leur place.

15h01 : Rendons-nous à Rennes, où la situation semble figée sur l'esplanade Charles-de-Gaulle. Les manifestants contre les violences policières sont contenus par les CRS, tandis qu'un canon à eau a été déployé.

14h22 : Retrouvons nos confrères de France 3 Bretagne, sur l'esplanade Charles-de-Gaulle. Certains manifestants s'en prennent aux caméras de surveillance, tandis que d'autres ont mis le feu à quelques poubelles. Les forces de l'ordre encerclent toujours la zone.

14h04 : Retournons sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, où règne une certaine confusion. Les manifestants semblent encerclés. Nos confrères de France 3 Bretagne sont sur place.

13h47 : La manifestation contre les violences policières tente de partir de l'esplanade Charles-de-Gaulle. Les premiers gaz lacrymogènes sont utilisés par la police, souligne France Bleu, alors que des barrages encerclent la place. Un premier hélicoptère survole le cortège.

13h29 : "Aucune violence ne doit être acceptée", déclare François Hollande, au lendemain des incidents à Rennes.

13h14 : La régie de transports, le Star, a fermé deux stations de métro, Saint-Anne et Charles-de-Gaulle. Des fouilles ont lieu ici et là, précise une journaliste de Ouest-France, comme place de Bretagne. Mais le calme règne sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, où un concert a lieu.

12h33 : Environ 150 personnes sont réunies sur l'esplanade Charles-de-Gaulle, point de départ de la manifestation interdite, selon France Bleu. Selon plusieurs témoins, quatre canons à eau sont positionnés dans le centre-ville.

11h28 : Le préfet délégué Patrick Dallennes appelle les Rennais à ne pas aller dans le centre-ville aujourd'hui, indiquent nos confrères de France 3 Bretagne, alors qu'une manifestation interdite est prévue ce midi et que des violences sont redoutées.

Vous êtes à nouveau en ligne