DIRECT. Pénurie de carburant : l'aviation civile conseille aux compagnies aériennes de faire le plein à l'étranger

Un avion survole une station-essence près de l\'aéroprot de Londres, le 30 janvier 2016.
Un avion survole une station-essence près de l'aéroprot de Londres, le 30 janvier 2016. (TOBY MELVILLE / REUTERS)

Tous les dépôts pétroliers qui étaient bloqués en France par des opposants au projet de loi Travail ont été débloqués, à l'exception d'un seul toujours en grève, selon le gouvernement.

La Direction générale de l'aviation civile redoute-t-elle que les avions se retrouvent en panne d'essence, alors que la France connaît une pénurie de carburants sur fond de mobilisation contre la loi Travail ? La DGAC a envoyé une note aux compagnies aériennes opérant en France pour les inviter à faire le plein de kérosène à l'étranger, a indiqué un porte-parole d'Air France, vendredi 27 mai.

Plus qu'un seul dépôt bloqué. Tous les dépôts pétroliers qui étaient bloqués en France par des opposants au projet de loi Travail ont été débloqués, à l'exception d'un seul toujours en grève, a indiqué le secrétariat d'État aux Transports.

 La CGT de la raffinerie de Donges appelle à la grève illimitée. Elle souhaite la maintenair jusqu'au retrait de la loi travail, a annoncé le syndicat, vendredi. Cette décision a été prise à l'issue d'une assemblée générale sur le site, a indiqué Fabien Privé Saint-Lanne, secrétaire général CGT. La raffinerie, où une grève est observée depuis une semaine, est à l'arrêt complet depuis jeudi matin.

Hollande "tiendra bon". "Je tiendrai bon parce que je pense que c'est une bonne réforme", a déclaré le président de la République depuis le sommet du G7, à Ise-Shima (Japon). "Ce n'est pas le moment de mettre en difficulté l'économie française."

 L'intersyndicale appelle à "amplifier les mobilisations"Elle souhaite notamment organiser une votation citoyenne sur le texte "dans les entreprises, les administrations et les lieux d’études", la semaine prochaine, avant de remettre ses résultats à François Hollande.

23h36 : Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian était l'invité du journal de 20 heures de France 2. Il soutient le "courage du président de la République et du Premier ministre" face aux blocages des raffineries. Voici sa déclaration en vidéo, si vous l'aviez ratée.


(FRANCE 2)

23h22 : Plusieurs dizaines d'opposants à la loi Travail ont réoccupé en début de soirée à Rennes une salle municipale dont ils avaient été délogés le 13 mai. La Ville de Rennes a demandé au préfet d'Ille-et-Vilaine le concours de la force publique afin d'évacuer la salle au plus vite selon France 3.

20h12 : "J'ai le sentiment profond qu'il faut revenir aux lois républicaines, (...) retrouver la sérénité du pacte républicain."

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est l'invité du journal de France 2. Il s'exprime sur la loi Travail. "Il faut refuser la violence et retrouver les fondamentaux."

19h32 : "Il faut que le président de la République dise au gouvernement : 'Maintenant, on arrête tout, on écoute ceux qui sont défavorables à ce projet de loi, qui sont majoritaires dans ce pays."

Les manifestations et les grèves contre la loi Travail peuvent cesser dès lundi si François Hollande accepte de reprendre "tout à zéro" avec les partenaires sociaux, déclare à l'agence Reuters le secrétaire général de la CGT.

18h51 : Une prochaine assemblée générale aura lieu le 3 juin pour décider de la suite du mouvement qui affecte cet établissement comprenant la raffinerie de Grandpuits en Seine-et-Marne et le dépôt de Gargenville dans les Yvelines.

18h50 : Les salariés de Gargenville (Yvelines), le plus gros dépôt pétrolier d'Ile-de-France et le seul jusqu'à présent à rester bloqué en France, reconduisent la grève pour une semaine afin de réclamer le retrait de la loi Travail.

18h39 : Dans une lettre envoyée ce vendredi au président de la République et que France Bleu a pu se procurer, une cinquantaine de députés de gauche demandent une sortie de crise rapide. Ils parlent d'obstination et lui demande de renouer avec "L'esprit du Bourget".

18h20 : Six Français sur dix pensent que le gouvernement ne tiendra pas face aux blocages et finira par céder sur la loi Travail, selon un sondage Odoxa. Sinon, 72% d'entre eux pensent que Manuel Valls devrait quitter Matignon.

17h35 : De nouvelles vidéos des violences filmées hier entre les policiers et les manifestants lors de la mobilisation contre la loi Travail, circulent sur les réseaux sociaux. Vous pouvez cliquer sur les tweets pour voir les vidéos complètes.



(ONE RADEX)

11h23 : "Il y a des flics, venez on va les niquer !" C'est ce que dit avoir entendu l'adjoint de sécurité Kevin Philippy, avant d'être attaqué par des individus qui ont mis le feu à la voiture de police qu'il conduisait, la semaine dernière. Le Point s'est procuré le rapport qu'il a remis à sa hiérarchie.

10h50 : Les forces de l'ordre ont évacué dans le calme le dépôt pétrolier de Donges (Loire-Atlantique), bloqué depuis le 17 mai. Environ 150 personnes, syndicalistes CGT et salariés du bassin industriel de Saint-Nazaire, ont quitté les lieux sans opposer de résistance.

10h23 : "Ce n'est pas le moment de mettre en difficulté l'économie française." François Hollande a une nouvelle fois dénoncé les blocages en France, en marge du sommet du G7 à Ise-Shima (Japon). Je tiendrai bon." Voici sa déclaration en vidéo.






FRANCETV INFO

10h08 : Les accès à l'aéroport de Marseille-Marignane sont bloqués par plus d'un millier de militants syndicaux ce matin. Certains d'entre eux manifestent en soutien aux prévenus jugés dans le dossier de la chemise arrachée d'Air France, d'autres pour s'opposer à la loi Travail. Une journaliste de France 3 Provence-Alpes est sur place.

09h53 : #BLOCAGES Les forces de l'ordre interviennent pour évacuer le dépôt pétrolier de Donges (Loire-Atlantique).

09h48 : Sur le fond il a raison, il y a cependant un évident manque de méthode et puis, si mes souvenirs sont bons, il n'a pas toujours dit ça quand il était dans l'opposition, j'espère qu'il va en tirer leçon...

09h48 : Le gouvernement tire ses dernières cartouches.... et le peuple ne se laisse pas faire.... Où est l'écoute, le dialogue, quand la réponse est policière, voire militaire ? "Qui sème le vent, récolte la tempête"

09h48 : Il nous parle d'ultimatum mais que devons nous dire quand nous on nous force à accepter cette loi avec l'article 49.3. Nous n'avons rien le droit de dire c'est mal connaître les habitants de son pays .

09h51 : Les déclarations de François Hollande, qui ne lâche rien sur le projet de loi Travail, vous fait réagir dans les commentaires. Voici quelques-unes de vos contributions.

09h45 : Le secrétaire général de Force Ouvrière appelle le gouvernement à suspendre les débats au Parlement sur le projet de loi Travail, afin d'ouvrir des négociations avec le patronat et les syndicats. "S'il y a une suspension, qu'on n'est plus soumis à un calendrier et qu'on est prêt à discuter sur le fond, mais bien sûr qu'on peut sortir de ce conflit", a-t-il déclaré sur BFMTV.

08h50 : En visite au Japon pour une réunion du G7, François Hollande s'est longuement exprimé sur la situation sociale actuelle devant la presse. "Si le dialogue est toujours possible, il n'est jamais fondé sur un ultimatum", a-t-il déclaré. "On ne peut pas accepter qu'il y ait une centrale syndicale, qui a son histoire, qui puisse dire ce qu'est la loi ou ce que ne doit pas être la loi", a jugé le chef de l'Etat à propos de la CGT.

08h46 : "Je tiendrai bon parce que c'est une bonne réforme", déclare François Hollande à propos de la loi Travail.

08h49 : Les deux dépôts pétroliers de Corse sont toujours bloqués ce matin. Les pénuries ont commencé dans le sud de l'île où 21 des 59 stations-service, en rupture de stock, ont dû fermer, selon la préfecture de région.

08h22 : "Ce sont des méthodes de voyous. Ces gens qui bloquent le pays ne sont pas très nombreux. Le droit de grève et de manifester existe, mais le droit de blocage est illégal. Ce sont des hors-la-loi."

Le patron des patrons, invité d'Europe 1, s'en prend à la CGT et estime qu'"il ne faut surtout pas retirer" la loi Travail.

08h15 : A Donges (Loire-Atlantique), les militants de la CGT qui bloquent le dépôt de carburants craignent d'être délogés ce matin par les forces de l'ordre. Ils les attendent de pied ferme, mais assurent qu'ils ne les affronteront pas physiquement.

08h08 : "Chaque jour doit être un nouvel élan dans la mobilisation", écrivent CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, FIDL et UNL dans ce communiqué. L'intersyndicale va par ailleurs organiser dès la semaine prochaine une "votation citoyenne" sur la loi Travail dans les entreprises, les administrations et les lieux d'études. Une votation qui sera remise au président de la République dans "la deuxième quinzaine de juin".

07h52 : L'intersyndicale appelle à "amplifier les mobilisations" contre le projet de loi Travail.

07h29 : La plupart de vos journaux consacrent leur une aux manifestations d'hier, qui se sont à nouveau déroulées dans un climat tendu. Aujourd'hui en France lance un appel au calme.

07h24 : Où en est-on sur le front des pompes à essence ? Selon les données du site Mon Essence, la situation reste tendue en Ile-de-France et en Loire-Atlantique, où plus de 80% des stations-service seraient en situation de pénurie totale ou partielle de carburants. Les difficultés se concentrent sur un grand quart nord-ouest de la France, en Rhône-Alpes et sur l'arc méditerranéen.






Vous êtes à nouveau en ligne