Loi Travail : les députés rejettent la motion de censure contre le gouvernement

Manuel Valls et Myriam El Khomri, le 12 mai 2016, à l\'Assemblée nationale, à Paris.
Manuel Valls et Myriam El Khomri, le 12 mai 2016, à l'Assemblée nationale, à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Ce texte avait été déposé par Les Républicains et l'UDI, mardi, après le recours de l'exécutif au 49.3.

Pas de surprise à l'Assemblée nationale. Les députés ont rejetté, jeudi 12 mai, la motion de censure déposée par la droite contre le gouvernement après le recours au 49.3 sur la loi Travail. Seuls 246 élus ont voté en faveur de la motion, un chiffre insuffisant pour atteindre la majorité absolue. En 2015, la motion de censure contre la loi Macron avait échoué en ne cumulant que 234 votes.

Une motion qui n'avait quasi aucune chance d'être votée. Même avec l'apport du Front de gauche (dix députés), le cumul des voix avec Les Républicains, l'UDI et le FN était loin de la majorité absolue de l'Assemblée, actuellement à 288. Seuls les suffrages favorables sont pris en compte pour une motion de censure.

Le projet de loi est adopté. Avec le rejet de la motion, le projet de loi est, de fait, considéré comme adopté en première lecture. Il poursuivra son parcours législatif au Sénat. Si la motion de censure avait été votée, elle aurait entraîné la chute du gouvernement.

Nouvelles manifestations et lycées bloqués. La mobilisation à l'appel des syndicats opposés à la loi a démarré dans la matinée avec une poignée de lycées fermés et des blocages signalés à Paris, Rennes et Nantes. La CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et Fidl ont appelé à manifester partout en France. A Paris, le cortège est parti à 14 heures de la place Denfert-Rochereau.

22h33 : Selon la préfecture de Rennes, la manifestation contre la loi Travail a rassemblé 1 500 personnes, dont 500 jeunes, cet après-midi. Il n'y a pas eu d'incidents majeurs.

(FRANCE 3)

22h34 : Le règlement de comptes a commencé au PS. Le premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, a saisi la Haute autorité éthique du parti "sur le cas des 24 députés socialistes qui ont proposé de renverser leur gouvernement via une motion de censure".

21h09 : "La ligne rouge n'a pas été dépassée." Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, s'est félicité qu'aucun socialiste n'ait voté la motion de censure de la droite. Voici sa déclaration.

(FRANCETV INFO)

20h09 : Qui a voté pour la censure du gouvernement ? Quelle différence avec les précédentes motions de censure ? Et quel avenir pour la loi Travail ? Francetv info fait de le tour de ces questions dans un article.

(CHARLES PLATIAU / REUTERS)

20h10 : Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) a réagi au recours au 49-3 en sortant de l'hémicycle, cet après-midi. "On a un gouvernement qui vient d'utiliser pour la deuxième fois le 49.3, c'est-à-dire une arme qui marque son échec à constituer une majorité. Avec quoi va-t-il gouverner dans l'année qui vient ?"



(FRANCETV INFO)

19h44 : Je suis scandalisée de voir que le clivage gauche-droite est plus fort que cette loi Travail ! Même les frondeurs et autres élus de gauche en désaccord avec le gouvernement n'ont pas eu le courage d'aller au bout de leurs idées ! Belle image de la gauche ! Bravo !

19h42 : "Je prends cette tentative pour ce qu'elle est. Elle est grave, même si elle a échoué." Manuel Valls a tancé les frondeurs du PS qui ont tenté de déposer une motion de censure contre le gouvernement, cet après-midi, à l'Assemblée nationale.

(LCP / FRANCETV INFO)

19h26 : Manuel Valls a fustigé les frondeurs qui ont tenté de déposer une motion de censure de gauche, mais aussi les députés communistes. "Gouverner ce n'est pas craindre le débat, c'est aussi le clore quand il faut", a-t-il lancé à André Chassaigne, depuis la tribune de l'Assemblée nationale.

(LCP / FRANCETV INFO)

19h21 : Oui, @Cyr, les députés écologistes Isabelle Attard et Sergio Coronado ont voté en faveur de la motion de censure. Tout comme Pouria Amirshahi, démissionnaire du PS.

19h20 : bonsoir, savez vous si des députés de gauche ont voté la Motion de censure?

19h23 : Notre journaliste Ilan Caro achève son live-tweet sur la manifestation contre la loi travail. Si la plupart des militants sont déjà partis, quelques-uns organisent un sit-in devant l'Assemblée nationale.

18h47 : Voici de nouvelles images du face à face tendu entre forces de l'ordre et casseurs, à Paris.

(FRANCETV INFO)

18h42 : Seuls 246 députés ont voté en faveur de la motion de censure déposée par la droite, alors que 288 voix étaient requises pour obtenir la majorité. La loi Travail est donc considérée comme adoptée par l'Assemblée nationale.

18h41 : Les députés rejettent la motion de censure contre le gouvernement.

18h29 : Voici de nouvelles images des heurts lors de la manifestation contre la loi Travail à Nantes.

(FRANCETV INFO)

18h00 : "Je ne laisserai pas la gauche détruire la social-démocratie française. Eh oui, le temps de la clarification est venu."

17h47 : "L'histoire de la gauche, c'est de croire dans la capacité des individus à prendre leur destin en main. Alors oui, nous faisons confiance aux partenaires sociaux, aux entreprises, et aux salariés."

17h44 : "Nous n'avons pas, Monsieur Chassaigne [chef de file des députés communistes], de leçons de gauche à recevoir de vous, qui vous trompez depuis 100 ans."

17h43 : "Gouverner ce n'est pas craindre le débat, c'est aussi le clore quand il faut."


17h43 : "Il faut moderniser notre modèle social. C'est pour cela que j'ai engagé la responsabilité de mon gouvernement."

C'est maintenant Manuel Valls qui s'exprime à la tribune de l'Assemblée, avant le vote de la motion de censure déposée par la droite. Vous pouvez suivre son intervention dans notre direct dédié.

17h34 : Voici quelques photos de la manifestation parisienne contre la loi Travail, prises cet après-midi à Paris.







(SIPA)

17h36 : @anonyme Vous avez raison, j'ai commis une erreur dans ma réponse sur la possibilité que le texte passe devant le Sénat. Si la motion de censure échoue, le texte sera bien adopté, mais seulement par l'Assemblée. Il sera donc ensuite soumis au Sénat, dominé par la droite. La loi Travail risque donc d'y être modifiée et de revenir devant l'Assemblée, où le gouvernement pourrait alors avoir recours, à nouveau, au 49.3.

17h24 : Sauf erreur de ma part, le 49-3 ne fait pas obstacle à la navette Parlementaire.Ce qui préfigure une nouvelle utilisation du 49-3 en seconde lecture.

17h16 : Pour rappel, la préfecture de police évalue, elle, le nombre de manifestants mobilisés à Paris à entre 11 500 et 12 500 personnes.

17h15 : La manifestation parisienne contre la loi Travail a mobilisé 50 000 personnes, selon la CGT.

17h15 : @anonyme Non, si la motion de censure est rejetée par l'Assemblée, le texte sera adopté sans que les parlementaires, députés comme sénateurs, aient à s'exprimer. Voici les explications de Guillaume Daret, du service politique de France 2.



(FRANCE 2)

17h13 : La loi Travail passera-t-elle au Sénat et peut-elle être bloquée ?

17h14 : "Votre projet de loi vient ponctuer un quinquennat frappé du sceau du renoncement et de la trahison de la gauche."

A la tribune de l'Assemblée, André Chassaigne, chef de file des députés du Front de gauche, pointe du doigt la loi Travail. Hier, le parlementaire du Puy-de-Dôme a indiqué que son groupe voterait en faveur de la motion de censure déposée par la droite.

17h15 : Parties en début d'après-midi de la place Denfert-Rochereau, à Paris, plusieurs milliers de personnes ont défilé cet après-midi, dans une ambiance tendue, contre le projet de loi travail. Des affrontements ont éclaté près des Invalides, quelques jeunes cagoulés lançant des projectiles.



(FRANCETV INFO)

17h04 : A Paris, la préfecture annonce que deux personnes ont été interpellées en marge de la manifestation contre la loi Travail.

16h53 : De nouveaux heurts ont éclaté en marge du rassemblement anti-Loi Travail à Nantes, où la gare a été vandalisée.

16h47 : Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, et Jean-Claude Mailly, leader de FO, étaient en première ligne dans le cortège anti-loi Travail à Paris. Voici leurs déclarations en vidéo.






(REUTERS)


16h25 : ntre 11 500 et 12 500 manifestants ont participé à la mobilisation anti-loi Travail à Paris, selon la préfecture de police.

16h26 : Vous pouvez suivre les débats sur la motion de censure, en direct et en vidéo, sur francetv info. Pour l'heure, c'est Christian Jacob, le président du groupe Les Républicains, qui s'exprime à la tribune de l'Assemblée.

16h04 : Les débats sur la motion de censure déposée par la droite ont débuté à l'Assemblée.

15h52 : Dans d'autres villes aussi, des heurts entre policiers et manifestants hostiles à la loi Travail ont éclaté, notamment à Rennes et à Nantes.

15h51 : Le cortège de la manifestation anti-loi Travail arrive à sa destination finale, à proximité de l'Assemblée nationale, dans une ambiance toujours assez tendue, comme en témoigne notre journaliste Ilan Caro sur Periscope.

Vous êtes à nouveau en ligne